Seb Montaz / Charles Dubouloz : l’interview de l’ombre à la lumière

"Prix montagne-Alpine Mag" à La Rochelle

Charles Dubouloz et Sébastien Montaz-Rosset à La Rochelle. ©Ulysse Lefebvre

De l’ombre à la lumière, le film de Davina et Sébastien Montaz-Rosset retrace l’ascension de Charles Dubouloz en face nord des Grandes Jorasses. Alors qu’il fait lever le public en salles et qu’il vient d’obtenir le « Prix Spécial Montagne – Alpine Mag » au Festival international du film et du livre d’aventure de la Rochelle, nous avons rencontré Charles et Seb pour parler des coulisses et du métier de réalisateur de films de montagne en 2022. Interview, une fois n’est pas coutume, au bord de l’océan.

Est-ce vrai que vous ne vous connaissiez pas avant cette ascension ?

Seb Montaz : C’est vraiment vrai ! On ne peut pas dire que si on discute une demie heure ensemble, on se connaisse réellement. La première rencontre, c’était à Montagne en Scène, à Annecy. Et effectivement, on ne s’était jamais vu avant.

Charles Dubouloz : Pour te dire, lui il ne me connaissait pas du tout parce je suis un inconnu. En revanche moi je connaissais « le grand Seb Montaz ». Mais je ne suis tellement pas passionné de films que je n’avais vu aucun de ses films ! Je ne savais vraiment pas de quoi il s’agissait d’ailleurs !

je n’avais vu aucun de ses films !
Charles Dubouloz

D’où vient l’idée de faire un film de cette ascension aux Grandes Jorasses ? 

CD : Ça vient de Cyril Salomon, le fondateur de Montagne en Scène, qui est un copain à moi et de Seb aussi. Il

Copy link