Votre mot de passe vous sera envoyé.
Treks en Himalaya

Piolets d’Or 2018 | trois ascensions seront honorées en Pologne dont le Nuptse du gang des Moustaches

Pour la première fois les Piolets d’Or seront remis hors de France, en Pologne, lors du festival de Ladek en septembre. Trois ascensions exceptionnelles ont été choisies parmi les 58 proposées, ainsi qu’une quatrième à un moindre niveau. Cocorico, le Nuptse des français fait partie du lot.

En matière de style alpin et en haute altitude, la patience paie. Mais aussi et sûrement, pour reprendre les mots du communiqué des Piolets d’Or, l’acceptation de la solitude qui, combinée avec la haute difficulté technique, induit le degré d’engagement maximal de l’élite en Himalaya. Ces ascensions sont par conséquent très rares, et parmi les 58 ascensions remarquables énumérées par les Piolets d’Or, trois en font partie, et seront distinguées lors de la cérémonie des Piolets d’Or. Et parmi elles figure la réussite hors du commun des français au Nuptse Nup II, 7742 m, au Népal. Le Nuptse qui après deux tentatives en 2015 et 2016, a vu l’ascension d’une nouvelle ligne directe dans sa face sud par le désormais bien connu gang des Moustaches, Fred Dégoulet, Benjamin Guigonnet et Hélias Millerioux en octobre 2017 (2200m, WI6 M5+).

L’immense face sud du Nuptse. © Robin Revest

Deux autres ascensions seront honorées par les Piolets d’Or 2018. L’ascension directe de la face ouest du Gasherbrum I (Pakistan, 8068 m) en juillet 2017 est l’œuvre d’une cordée de deux alpinistes seulement, Zdenek Hak et Marek Holecek. En pur style alpin les deux tchèques signent la dernière ligne logique du Gasherbrum selon leurs propres termes, une voie de 2600 mètres aux passages ultra techniques (ED+, WI5+, M7). Ils signent ainsi la directe de la face ouest dont la première détournée était l’oeuvre de la cordée Kurtyka-Kukuczka en 1983.

La face ouest du Gasherbum 8068 m. DR

Troisième ascension honorée, la première ascension de la face nord-est du Shispare (7611m) par les Japonais Kazuya Hiraide et Kenro Nakajima : cette montagne pyramidale et superbe se situe au Pakistan, non loin de la tour de Muztagh. Cette fois c’est encore la patience et la ténacité d’un homme qui ont payé puisque Kazuya Hiraide a effectué pas moins de trois tentatives depuis 2007 avant de réussir le sommet – la troisième ascension de celui-ci seulement.

Le sommet méconnu du Shispare. DR

Les Piolets d’Or brouillent quelque peu leur message en ajoutant à ces trois ascensions exceptionnelles une « mention spéciale » à une autre première, la face sud-ouest du Nilkanth (6596 m), là aussi un très beau sommet situé dans le Garhwal indien, et œuvre d’un trio américain dont deux femmes : Chantel Astorga, Anne Gilbert Chase et Jason Thompson. Ces deux derniers avaient déjà tenté le sommet auparavant. Comme le souligne les Piolets d’Or, « il n’échappe à personne que les femmes sont une majorité dans cette cordée », tout en ajoutant, « bien que l’effort et la prise de décision aient été partagées, la majeure partie de l’ascension, incluant les longueurs-clé, a été menée par Astorga ou Chase ». Les Piolets d’Or ont ainsi sans doute voulu valoriser cette ascension « presque » féminine tout en établissant un distinguo avec les trois autres ascensions honorées mais qui se déroulent au-dessus de 7500 mètres.

 

Enfin, une autre « mention spéciale » est attribuée à Alex Honnold pour son exceptionnelle année 2017 : une expé en Antarctique l’a vu moissonner les sommets (avec Conrad Anker entre autres), mais c’est bien sûr pour son solo historique d’El Capitan que l’américain est salué. Les Piolets d’Or n’ont jamais été à l’aise avec l’escalade pure, fut-elle engagée au plus haut niveau, mais il était sans doute difficile de passer sous silence ce qui restera comme l’une des plus grandes ascensions solitaires de tous les temps. Last but not least, le Piolet d’Or Carrière sera remis à Andrej Stremfelj, l’himalayiste slovène.

Nul doute que l’ambiance sera au rendez-vous au festival de montagne de Ladek en septembre – où Alpine a rencontré Adam Ondra en 2017 – qui voit donc pour la première fois de leur histoire la cérémonie des Piolets d’Or se dérouler hors de France, où les Piolets d’Or sont nés, fruit du Groupe de Haute Montagne et de l’idée de Guy Chaumereuil. Après plusieurs années partagées entre Chamonix et Courmayeur, la cérémonie avait eu lieu de manière plus discrète à la Grave puis à Grenoble. C’est désormais en Pologne que cela se passe.