Votre mot de passe vous sera envoyé.
Apurimac abonnés

Quatre jours et dix mille mètres de dénivelé à un train d’enfer. Ce ne sont que des chiffres. La Pierra Menta est bien plus : des tifosis déchaînés, des athlètes qui rient de bonheur, des gueules qui pleurent à l’arrivée. Retour sur la Pierra Menta, une édition 2019 marquée par des conditions météo apocalyptiques, vu par l’un des rédac-chefs et photographes d’Alpine Mag.

. . .