@

1492 ? Tout le monde répondra découverte des Amériques. Mais les manuels scolaires occultent souvent un autre fait majeur de cette année-là : l’ascension du mont Inaccessible, ou mont Aiguille. Un historien de l’université de Grenoble-Alpes a reconstitué sa première escalade, faite avec des échelles en 1492 par Antoine de Ville, sur ordre du roi Charles VIII. Cette ouverture, qui comporte des zones d’ombre, marque pour beaucoup la naissance de l’alpinisme. On en fête à Chichilianne les 530 ans ce week-end.

C’est comme si une machine à remonter le temps avait replongé le Vercors au 26 juin de l’an 1492. Des échelles de sapin et de frêne sont posées contre une paroi du mont Aiguille (2085 m), sur lesquelles grimpe prudemment un homme habillé de vêtements de la fin du Moyen-âge. « Je monte ! », prévient-il sous son heaume de chevalier, qui doit le protéger de fréquentes chutes de pierres dans cette voie des Tubulaires.

Voici la scène telle qu’elle fut vécue il y a 530 ans presque jour pour jour par le capitaine Antoine de Ville, le premier à avoir vaincu cette forteresse de calcaire, emblématique du Dauphiné. « Il devient alors le premier alpiniste de l’Histoire, car il met en œuvre des techniques spécifiques pour aller au sommet », explique Stéphane Gal du haut de son échelle, se glissant ainsi dans la peau du militaire médiéval.

L’ascension du mont Aiguille version 1492 (assurée quand même). ©T. Pueyo

Était-ce vraiment faisable avec des échelles ?

Bien

Copy link