fbpx
@

John Kelly, Travis Wildeboer, Jared Campbell et douze autres encore. Ce sont quinze noms que l’on devine à peine sur la couverture sombre du livre « Les Finisseurs ». Ils sont les discrets et seuls coureurs à être venus à bout de la Barkley, cette course de trail hors-norme, qui gravite autour d’une prison abandonnée, dans un obscur massif des Etats-Unis. Le photographe Alexis Berg et le journaliste Aurélien Delfosse mettent un nom et un visage sur ces quinze « finisseurs », afin de comprendre ce qui les anime. Plongée sur les traces d’un mystérieux évadé. 

 

Les règles du jeu de cette course sont entourées de mystères. Ce qui en augmente encore sa difficulté et sa singularité. Depuis 1986, le but est de boucler en 60 heures, 5 tours de 30 à 40km pour un dénivelé d’environ 20400m. Mais en vérité, la première bataille commence déjà à l’inscription : les motivés doivent réussir à contacter le créateur de la course, Lazarus Lake, reconnaissable à son éternelle chemise rouge et noire, sa barbe grise et sa cigarette au bec. Ils doivent pour cela lui écrire une lettre qui explique pourquoi ils devraient être retenus pour participer à la Barkley. S’ils sont sélectionnés, les futurs coureurs reçoivent de « Laz » une lettre de condoléances (oui, vous avez bien lu). Le ton est donné !

Les Finisseurs, Alexis Berg & Aurélien Delfosse, Ed. Mons, 2020

Lazarus Lake et sa clope. ©Alexis Berg

Par la suite, tout se joue au niveau de la Yellow Gate, une barrière jaune qui symbolise le départ et l’arrivée d’un tour. Il n’y a pas d’horaire précis : le départ est donné de façon aléatoire entre minuit et midi, lorsque Laz allume une cigarette sans prévenir. Le parcours s’apparente alors de la course d’orientation : chaque concurrent doit soigneusement recopier le tracé, dévoilé la veille de la course, sur sa propre carte et chercher en guise de balises des livres dissimulés sur le parcours. Il doit alors en arracher la page correspondant à son numéro de dossard, preuve de son passage. Ensuite, il faudra réussir à tenir physiquement et mentalement durant 60h sans pause dans la forêt de Frozen Head, sans GPS, ni téléphone, ni même altimètre pour se repérer.

Mais alors, si cette course que son créateur a créée pour que seulement 1% des coureurs réussissent à parvenir au bout, qui sont les 15 finisseurs ? Des surhumains ? Qu’ont-ils de plus que les autres ? Qu’est-ce qui les a fait tenir jusqu’au bout de cette épreuve physique et mentale qu’est la Barkley ? Le photographe spécialiste de trail Alexis Berg et le journaliste Aurélien Delfosse, sont allés à la rencontre de ces 15 coureurs hors du commun dans un périple qui les a emmenés aux quatre coins des États-Unis.

S’ils sont sélectionnés, les futurs coureurs
reçoivent de « Laz » une lettre de condoléances

Ce sont 15 personnalités considérées comme des légendes par « Laz » le créateur de la course lui-même. Pourtant, d’eux, on ne sait rien ou presque. Ce sont quinze destins qui sont autant de mystères. Délaissée par les plus grands noms du trail, cette course fait de ces finisseurs une congrégation anonyme. Souvent décrite comme la course la plus dure du monde, la Barkley a fait l’objet de nombreux reportages et documentaires qui lui ont conférés une certaine notoriété. Alexis Berg et Aurélien Delfosse, spécialistes de cette course ont d’ailleurs déjà réalisé pour l’Equipe un film « La Barkley sans pitié », à retrouver sur Alpine Mag.

Dans les 320 pages de ce livre, on retrouve près de 150 photos de la course et des finisseurs, clichés qui montrent une fois de plus tout le talent d’Alexis Berg à révéler l’humain derrière le coureur. Des interviews, des récits et des histoires, mais bien plus encore… On y découvre l’esprit, le fonctionnement et l’histoire de cette course. Histoire singulière, puisqu’elle s’inspire de l’aventure de James Earl Ray, l’assassin de Martin Luther King, qui s’échappa de la prison de Brushy Moutain State Penitentiary et qui réussira à errer durant 58h avant d’être rattrapé dans cette fameuse forêt de Frozen Head.

Ce très beau livre au format 22 x 28 cm est une plongée en images et en récits dans cet atmosphère particulière et mythique qui entoure autour la Barkley.

 

 

Copy link