fbpx
@

L’automne est la saison idéale pour aller rouler aux Mémises. Cette petite crête du Chablais domine le lac Léman à une altitude raisonnable, évitant au vététiste de trop se geler les doigts. Côté paysage, c’est tout simplement grandiose puisque les forêts d’octobre s’embrasent sur fond azur du Léman. De l’autre côté, la dent d’Oche veille sur les sommets. 

En automne, les choix ne sont pas toujours faciles. D’un côté, il est encore temps de grimper et l’escalade est encore possible sous réserve de ne pas monter trop haut pour éviter de se geler au relais. D’un autre côté, le moment est idéal pour rouler à VTT : fraîcheur vivifiante mais pas glaçante, moelleux des sentiers enfeuillés, couleurs chamarrées… Autant de raisons qui poussent à choisir la glisse sur chemins avant de reprendre le ski de rando. Depuis les rives du Léman, le plateau des Mémises attire l’oeil. Ca tombe bien, les sentiers roulants ne manquent pas.

Pause aux granges du mont Bénand. On entre ensuite dans le vif du sujet. ©Virginie Lacroix

©Ulysse Lefebvre

Mémises (1674m) à gauche, mont César à droite (1548m). ©Ulysse Lefebvre

Connaissez-vous le Chablais ? 

Certainement, du moins certains noms populaires de ce massif haut savoyard niché entre les eaux du Léman et les celles du Giffre : Morzine, Avoriaz, les Gets… Autant de stations de ski connues. Celles qui le sont moins, ce sont celles de Bernex, d’où ce tour démarre, et celle de Thollon-les-Mémises, point culminant de notre virée à VTT. Entre deux ? Un sentier balcon époustouflant, deux montées au choix et une descente facile. En route.

Après le mont Bénand, le sentier roulant commence à longer la falaise des Mémises. ©Ulysse Lefebvre

©Ulysse Lefebvre

Au loin le Jura, et en contrebas du sentier, le Léman et ses villes « portuaires » : Evian, Thonon, Genève et Lausanne. ©Virginie Lacroix

Un tour qui roule

La première partie de ce petit tour d’une vingtaine de kilomètres est étonnamment roulante. Autour du mont Bénand, on pourrait avoir l’impression de rouler sur un terrain de golf. Le petit sentier de terre tassée chemine sur une pelouse rase. Après avoir bifurqué vers Thollon, sous la falaise, on pourrait craindre un sentier forestier sombre et parsemé de racines. Il n’en est rien puisque le sentier continue à dérouler sa largeur tout au long d’un faux-plat d’abord ascendant des plus agréables. Celui-ci plonge progressivement et perd de l’altitude.

Evidemment, on comprend vite que pour monter au sommet des Mémises qui nous dominent, il faudra tôt ou tard appuyer plus fort sur les pédales. Deux choix sont alors possibles : soit continuer le chemin jusqu’au bout, au lieu-dit la Plaine et remonter vers Thollon sous le télésiège de la Frasse ; soit couper bien plus tôt, directement vers le sommet en remontant la piste sous le télécabine des Mémises. Pente raide et poussage à prévoir. Mais directissime vers le sommet.

©Ulysse Lefebvre

Depuis le sommet, Léman côté nord… ©Ulysse Lefebvre

Au sud, le domaine de Thollon-les-Mémises avec au fond, le pic Boré (1974m). ©Ulysse Lefebvre

Coup d’oeil vers la Suisse et Montreux, tout au bout du Léman. ©Ulysse Lefebvre

Descendre ou prolonger la montée ? 

Le tour classique traverse le domaine de Thollon-les-Mémises avant de basculer au sud dans le vallon du ruisseau des Lanches. Un sentier facile descend alors vers Trossy puis Bernex, terminus. Mais on serait tenter de prolonger la balade vers le point culminant des lieux : la dent d’Oche (2221m). Pour ça, il faudra pousser de temps à autre sur le chemin du col de Neuva (1775m) et bifurquer un peu avant vers le col de Rebollion (1925m), sous la dent d’Oche. Le pierrier n’y est pas aisé et la descente derrière est une suite de Z plutôt raides. Mais à ce compte là, c’est une belle boucle qui est bouclée.

Une dernière idée ? Des chalets d’Oche, il est possible, nécessitant poussage/portage à nouveau, de rejoindre la pointe de Pelluaz (1915m), sommet du domaine de ski de Bernex. Les chemins de descente sont alors très nombreux. Des coins pour rouler, le Chablais n’en manque pas !

Dans la descente du vallon des Lanches. ©Virginie Lacroix

Massif du Chablais, Mémises, 1674 m
tour horaire depuis Bernex, 20km

Accès 
L’idéal est de partir depuis Bernex histoire de se chauffer doucement les cuisses jusqu’au mont Bénand, par la petite route, pour retrouver directement la voiture au retour.

Topos 
VTT Chablais, du Léman aux Portes du Soleil, Philippe Deroussen, Libris.
Haute-Savoie T1, 49 circuits VTT, VTOPO.

La newsletter d'Alpine Mag

On reste en contact ? 

Merci et à très vite !

Copy link