fbpx
@

Depuis 1992, chaque année, les Piolets d’Or récompensent les alpinistes auteurs d’ascensions remarquables. Dans moins d’une semaine auront lieu les Piolets d’Or 2021 à Briançon, cérémonie qui marque les 30 ans de ces Oscars de l’alpinisme. À cette occasion, les éditions du Mont-Blanc rassemblent dans un livre exceptionnel signé par Claude Gardien et David Chambre tous les Piolets d’Or, mais aussi l’ensemble des plus grandes ascensions de ces 30 dernières années. Troisième extrait de ce livre, le Piolet d’Or 2003 : la face nord du Siguniang par Mick Fowler et Paul Ramsden !

 

«Mick Fowler est déjà un alpiniste d’expérience lorsqu’il se lance en 2002 sur la face nord-ouest du Siguniang. Depuis 1982 et sa première à la face ouest du Taulliraju avec Chris Watts, il alimente, chaque année ou presque, les chroniques des montagnes du monde. En 1987, avec Victor Saunders, au Karakoram, il fait rêver les alpinistes avec son merveilleux Golden Pillar au Spantik, une structure superbe qui capte le soleil comme une star de cinéma.

Les expéditions de Mick, ce sont ses vacances. Il exerce la profession de tax collector à Londres, et s’offre une montagne parmi les plus belles du monde en guise de congés. Les choix de Mick? Style alpin pur et dur, montagne inconnue, escalade difficile, itinéraire élégant, engagement total et descente par un itinéraire différent… Quand il coche toutes les cases, il sait qu’il tient l’expédition parfaite.

Mick Fowler et Paul Ramsden, Piolet d’Or 2003. ©Fowler / éditions du Mont-Blanc

Piolet d’Or 2003

Sa liste de courses est une inépuisable source d’idées pour les amateurs d’alpinisme de haut niveau, mention « esthétique indiscutable ». Avec le Siguniang, la paire Fowler-Ramsden tient une pépite. « Les quatre sœurs » – c’est la signification de Siguniang – pointent à 6250mètres dans les montagnes centrales du Sichuan. Les alpinistes occidentaux connaissent le Minya Konka, un géant de 7 556 mètres du Tibet oriental, au caractère pas facile, pourtant réussi en 1932 par Terris Moore et Richard Burdsall, mais ces vastes étendues montagneuses de la Chine centrale restent mystérieuses. L’ascension de Fowler et Ramsden est une révélation : ll doit y avoir beaucoup à faire dans les montagnes du Sichuan, assez facilement accessibles depuis Chengdu, la capitale de la province.

La ligne repérée sur la face nord-ouest est un fantasme : une goulotte étroite, fine pellicule de glace enchâssée entre deux bandes de rocher noir. Et par-dessus tout ça, une meringue de glace menaçante semble bloquer toute issue vers le sommet. Le tout servi sur 1500mètres de haut. Elle donnera son titre à un des livres de souvenirs de Mick : On Thin Ice, paru en 2005.

Deuxième jour. Mick Fowler en tête dans la troisième longueur. ©M. Fowler/ éd. du Mont-Blanc.

la face nord du Siguniang 

L’ascension de la face nord-ouest du Siguniang remporte le Piolet d’Or en 2003, et rafle aussi le Golden Piton nord-américain, décerné par le magazine Climbing. Mick Fowler n’en a pas fini avec les Piolets d’Or et les distinctions. On le retrouvera souvent aux rendez-vous annuels de l’alpinisme. Plus qu’une incroyable accumula- tion de succès, il livre aux alpinistes un savoir-être.

Le Siguniang sera à la mode durant quelques années, mais l’héritage de Mick, c’est plutôt la curiosité, l’inventi- vité et l’esprit d’aventure, associés à un profond sens de l’amitié. Ses réalisations sont une source sans fin d’inspiration et d’exemple pour les générations qui suivent. Il est un de ces alpinistes qui incarnent le style alpin dans ce qu’il a de plus pur et de plus sympathique.

Mick Fowler a pris depuis longtemps un abonnement aux grandes ascensions extra-européennes. Celui-ci comporte une option « Piolets d’Or » qui va être activée à plusieurs reprises…

(…)

Le livre Piolets d’Or

Préfacé par Victor Saunders, édité par Catherine Destivelle aux éditions du Mont-Blanc, le livre Piolets d’Or est sans doute le seul ouvrage rassemblant l’histoire de l’alpinisme moderne.

Sur les 30 derrnières années, le livre signé de David Chambre et Claude Gardien réunit toutes les ascensions remarquables, tous les exploits de ces trente dernières années, car les auteurs ont choisi d’ajouter aux Piolets d’Or officiels les « piolets d’or oubliés ».

Doté d’une iconographie exceptionnelle, avec les tracés des itinéraires des Piolets d’Or, ce livre unique qui vient de paraître est disponible en librairies et ici. 350 p, 45 €.

La newsletter d'Alpine Mag

On reste en contact ? 

Merci et à très vite !

Copy link