Winter Snow Leopard : des candidats au K2 en hiver

Le pic Kommunism (7495m).

Février 2020. Une équipe russo-kirghize ouvre une nouvelle voie en face nord du pic Kommunism (7495m). Elle boucle par là même l’ascension hivernale des cinq sommets de plus de 7000m de l’ex-Urss et devient la première équipe « Winter snow leopard », anti-chambre d’une tentative hivernale au K2 la saison prochaine. En toute discrétion de ce côté de la vieille Europe. 

Ils se nomment Alexeï Usatykh, Mikhail Danichkin et Sergey Seliverstov. Le premier est russe, les suivants sont kirghizes. Ce sont des « pieds rouges » comme on les appelle parfois, des Slaves restés en Asie centrale après la chute du mur de Berlin. Ils ont grandi dans les steppes, au pied des colossales chaînes des Tian-Shan et du Pamir et portent aujourd’hui haut les couleurs de leur petite république ex-socialiste. Ils viennent de signer un exploit lié à une vieille tradition soviétique : l’ascension hivernale des 5 sommets de plus de 7000 mètres de l’ancienne Urss. Une première.

Au sommet du pic Kommunism, le 8 février 2020. Capture d’écran du clip vidéo de l’équipe russo-kighize.

On appelle cela être « léopard des neiges », snezhni bars en russe. C’est un titre honorifique dont peuvent se prévaloir tous ceux qui accrochent à leur palmarès les pics (par altitude décroissante) Kommunism, Pobiéda, Lénine, Korjenevskaïa et Khan Tengri. L’Urss s’est disloquée il y a maintenant plus de 30 ans, le Kirghizistan et le Tadjikistan où se dressent ces monstres de roc et de glace sont devenus indépendants. Mais la

Copy link