fbpx

Dans la montagne silencieuse, un coeur lumineux bat, en cette nuit du 5 mai. Pour se souvenir de Pierre Chauffour, alpiniste, cinéaste, highliner, disparu il y a deux ans jour pour jour. Pour la beauté, la poésie du geste qui rappelle le coeur lumineux du Grand Colon, qui avait éclairé les confinés que nous étions. Pour la liberté.

Pierre Chauffour était un vidéaste et un photographe de talent, très investi dans les sports de montagne au niveau du bassin Grenoblois, et bien plus encore. Il a d’ailleurs participé activement à développer la pratique de la « highline » dans la région, entre 2012 et 2019. Pierre Chauffour était passionné et a réalisé entre autres Génération Dry, dédié à la pratique du dry tooling et au mixte moderne, avec entre autres Gaëtan Raymond. Il a mené des projets à la Verte avec Paul Bonhomme, ou posé une highline spectaculaire à l’Aiguille Dibona dans les Écrins. On lui doit entièrement la création d’un événement highline de référence sur le plateau du Vercors, le festival MHP, qui rassemble des adeptes de l’activité venant de la France entière. Pierre est décédé fin mars 2019, et repose aujourd’hui en paix dans les plaines de Vercors qu’il aimait tant. 

Le 05 mai 2021, hier, Pierre Chauffour aurait eu 32 ans.

Vercors, 5 mai 2021. ©Jocelyn Chavy

C’est pour lui rendre hommage que ses amis se sont retrouvé sur le plateau en cette journée de souvenirs. Des lumières se sont illuminées à la tombée de la nuit sur la paroi du Vercors, éclairant Grenoble, formant un cœur… le cœur d’une amitié unique, qui unissait ses amis.

«Nous avons toutes et tous dirigé nos pensées vers lui, à l’unisson. Pierre était, et restera à jamais, un ami extraordinaire, une personne géniale, qui a véritablement changé ma vie, en bien. Et le meilleur montagnard et vidéaste que j’aie jamais connu », témoigne Thibault. Et surgit déjà la volonté d’établir d’autres coeurs lumineux, d’autres gestes empreints de respect et de poésie au milieu des montagnes silencieuses.

Copy link