@

Nous avons le trail-running ? Les Britanniques avaient le fell-running*. Et depuis des siècles, la Perfide Albion enfante des champions. Par monts et tourbières, ils courent droit. Or, on raconte qu’en Écosse vivrait encore le plus grand. De 1938 à 1991, Sir Fingal Erskine devint un mythe. Depuis, plus rien. Et puis en avril 2021, on l’aperçoit. Notre roadtrip-trail était né. Durant trois semaines d’enquête en traversant l’Écosse, nous avons pisté le Fell-Runner Alpha. « Looking for Fingal », d’un Highland à l’autre.

La Réunion, 28°C. Dans un mois, la COP26 à Glasgow. Englué dans la chose tropicale, j’hésite. D’un côté, finir le rougail et arrêter d’y penser. De l’autre, ne faire qu’y penser. Deux ans d’attente, sept trips annulés, l’Écosse restait porte close. Bo’Jo, Manu, merci pour la diplo-baston mais j’ai enfin mon vol. Et bon sang, je relis la dépêche de BBC Alba : à peine 6 mois. On l’aurait aperçu il y a 6 mois… Mon royaume pour un choc thermique, et pour retrouver le pays qui m’a conquis il y a 25 ans. Écosse, terrestre ou marine, depuis deux ans tu manques.

Et voici que la légende réapparait en avril 2021 : lui, on l’a vu à Kinlochleven. Démarche bancale mais cette foulée signature : immense. Impossible ? L’homme tape le centenaire. Sa dernière apparition en 2004 avait fait grand bruit. Ultra trailer patenté, Shane O. se souvenait à la BBC : « Ça ne pouvait être lui. Pourtant, là, face à nous, le

Copy link