La république des glaciers

Plusieurs glaciologues viennent de publier dans la revue Nature un état des lieux de la couverture glaciaire sur la planète Terre. Les relevés du satellite Terra sont impitoyables. Les inlandsis et les calottes se réduisent comme peau de chagrin. La montagne, en particulier, voit la fonte de ses langues bleutées s’emballer. Pour les alpinistes, il est temps de se demander si ce n’est pas la fin de leur territoire, de leur « république des glaciers ».

La république des glaciers, c’est le très beau sous-titre d’un petit livre consacré au Valais (Suisse) par les éditions Nevicata. A mi-chemin de l’arc alpin, au contact du massif de Chamonix ou de l’Oberland, le Valais est quelque chose comme le cœur des Alpes. Un territoire recouvert à quinze pourcents de glaciers, nous précise l’auteur, Guy Mettan. Un horizon, une menace aussi, qui a forgé le caractère des gens de ce pays.

Or cette « couverture » justement, n’en a plus pour longtemps. Du plus long glacier d’Europe, Aletsch (23 km tout de même !), à de plus modestes entités, chaque année qui passe liquéfie encore un peu plus le paysage… Le Valaisan du 21ème siècle sera-t-il encore le même ? Car c’est bien dans les Alpes que la fonte accélère le plus (avec l’Alaska et l’Islande). Le Valais comme le reste des Alpes connaît un bouleversement majeur. Les séracs qui terrorisaient au 19ème siècles les villages des hautes-vallées ne font plus peur à personne. La république des glaciers est en train de

Copy link