fbpx
@

Muni d’une autorisation délivrée par le Parc national des Écrins, Vivien Horcholle a ouvert cet été une nouvelle voie de 300 mètres en face sud de la Tête sud du Replat (3270 m), dans le vallon de la Selle. Les 10 longueurs de Naomie Crumble, évaluées de 6a à 6c+, sont équipées mais quelques fissures restent à protéger soi-même. En très bon rocher, cette nouvelle ligne soutenue dans le 6ème degré enrichit nettement l’offre d’un secteur déjà envié pour ses escalades en haute montagne. Récit de Vivien et images de l’ouverture.

En 2020, je suis aide-gardien au refuge de la Selle et tous les jours, depuis la fenêtre du refuge, un bel éperon orange de la Tête sud du Replat me fait de l’œil. La promesse d’un bon caillou à grimper ?

 

Cet été, je profite de quelques extras au refuge pour me lancer dans l’aventure. Après une demande d’autorisation au Parc national des Écrins, j’achemine le matériel au pied de la face. J’y erre une heure et demie et finis enfin par choisir un endroit pour attaquer la voie. La première longueur prend forme après deux heures et demie d’efforts. Je fixe une corde et redescends : le portage effectué le matin m’a épuisé. Il va falloir trouver du monde pour continuer, sinon, ça va être long…

Les petits dièdres des premières longueurs, sous les toits. ©Coll. Vivien Horcholle

Les créneaux se font rares, les partenaires aussi, alors je décide de continuer seul.

Quelques jours plus tard, je remonte avec Julie Delahaye. Nous ouvrons une longueur et demie supplémentaire mais redescendons : le mauvais temps s’installe, et ceci pour tout le mois de juillet. Les créneaux se font rares, les partenaires aussi, alors je décide de continuer seul.

 

L’obsession de finir

 

Après moult allers-retours, frissons suspendu sur ma corde et à mon gri-gri, les ouvertures de deux longueurs les bonnes journées, je finis par déboucher sur l’arête qui permet d’accéder à l’éperon tant convoité. Mais je dois redescendre, et déséquiper les 200 mètres de cordes fixées jusqu’ici ! Trouver un partenaire pour essayer la voie et en profiter pour ouvrir les deux dernières longueurs devient alors une obsession.

Le très beau rocher de Naomie Crumble. L3. ©Coll. Vivien Horcholle

La voie ©Coll. Vivien Horcholle

©Coll. Vivien Horcholle

Dragos me rejoint et nous partons pour une longue journée. Quel plaisir de grimper les longueurs laborieusement ouvertes ! L’escalade se révèle fort sympathique et par endroits, soutenue. Après la huitième longueur et une neuvième longueur en rocher moyen mais facile, nous débouchons au pied du ressaut final.

Il s’avère extraordinaire : une longueur d’anthologie plein ciel est avalée assez rapidement, car « gri-gri »est remplacé par Dragos… Quelques spits et friends plus tard, nous débouchons sur l’antécime de la Tête sud du Replat. Nous redescendons et rentrons tard au refuge.

L10, longueur finale, 6c+ ©Coll. Vivien Horcholle

La voie « Naomie Crumble » est née pour le plus grand bonheur des répétiteurs. J’espère qu’elle complètera les voies classiques du secteur, le pilier Candau au Râteau ouest, le pilier nord de la pointe d’Amont ou encore les voies équipées des lézards (Pointe Thorant) et Le silence de la mer (Râteau Est), en offrant une escalade plus soutenue. Quant à comprendre le nom de la voie, il vous suffira de monter au refuge…

Bonne grimpe.

 Vallon de la Selle – Tête S du Replat, face S – Naomie Crumble

300 m, TD+, 6c+ max, 6b obligatoire (pour L10, autrement 6a+ obligé).

Ouverte à l’été 2021, en solo par Vivien Horcholle (sauf L2 avec Julie Delahaye, L9 et L10 avec Dragos).

Cotations proposées par longueurs : 6a, 6a+, 6b+, 6b, 6b+, 6c, 6b, 6b+, 3, 6c+.

Descente en rappels équipés dans la voie.

Matos : corde 2x50m, 15 dégaines, friends #0.3 à #3 (#4 utile mais pas obligatoire), crampons et piolet pour l’approche.

©Coll. Vivien Horcholle

Copy link