Votre mot de passe vous sera envoyé.

Alpiniste complet, aussi à l’aise dans ses Pyrénées d’origine qu’au Langtang avec Kilian Jornet, Jordi Tosas est également un fervent Pyrénéïste. Avec la Jumelle, il prend part à une nouvelle aventure, à mi-chemin entre course de ski-alpinisme et exploration, dont Alpine Mag est partenaire. Rencontre.

D’où vient l’idée de la Jumelle ?

La Jumelle est une idée qui est née au cours de la dernière édition de la course d’alpinrunning Els 2900 (NDLR : voir notre article sur cette course atypique). Carles Rossell, co-organisateur d’Els 2900, a réalisé l’itinéraire de la course à skis. Si lui peut le faire, pourquoi ne pas offrir à un groupe privilégié la possibilité de faire la grande traversée d’Andorre sur les skis ? Nous sommes tous des passionnés de montagne, et ce genre de longue traversée parmi les vallées sauvages d’Andorre nous motive d’emblée. Ce n’est pas seulement une question de ski mais aussi d’alpinisme. Le but est d’être audacieux avec un parcours long, sur le fil de la haute skyline des Pyrénées andorranes. 

Quelle est sa marque de fabrique ?

La Jumelle demande d’être concentré sans aucun temps mort, sur 70km et presque 7000m de dénivelé positif. Chaque participant se retrouve uniquement face à lui-même et son compagnon de course, en haute montagne, en avril, avec des parties sèches en vallée, des crêtes glacées, des sections où il faut mettre les mains, des couloirs, des pentes raides. C’est vraiment du ski alpinisme dans un lieu sauvage. Ce n’est pas du skimo mais bien du ski’alp.

Quelles sont les compétences requises pour être sélectionné ?

Je dirais que le plus important est d’être autonome et de connaître les techniques de progression en haute-montagne. Tu peux être un bon skieur alpin, mieux vaudra être habitué à évoluer en haute montagne puisque le parcours comprend des arêtes effilées ou des couloirs raides qui pourront être en neige vitrifiée. Et aucune corde fixe ne pourra t’aider…

En quoi se démarque t-elle dans le milieu du ski ?

Le côté sauvage des courses n’est pas populaire dans le milieu de la compétition. Pourtant, au plus tu connais les techniques spécifiques à la haute montagne, au moins tu es pris au piège de la course. Je crois que ce genre d’événements révèle une évolution du skimo aux skieurs les moins habitués. Et pour les plus débrouillés, c’est une possibilité de se tester sur un itinéraire magnifique qu’on lui propose. C’est aussi la course la plus longue et la plus difficile des Pyrénées. Cela peut donner des idées à certains et montrer aux skieurs alpins toutes les possibilités de nos Pyrénées.

Est-ce encore de la compétition ?

Tout est une compétition ! Même si tu pars seul, tu te testes. Mais quand on discute avec Matt Lefort (NDLR : créateur et co-organisateur de la course) et Carles Rossell, on préfère considérer cet événement comme une rencontre entre passionnés de montagne. Je voudrais ressentir la même ambiance sauvage de la Els 2900.

Tu vas courir cette première édition avec un partenaire particulier : ton fils…

J’aime partager la montagne avec des clients ou des amis, mais être encordé à mon fils est quelque chose de très spécial. Je lui ai appris à lire la neige quand il avait quatre ans. Aujourd’hui, à 14 ans, il est champion d’Espagne de ski nordique et court en championnat du monde. Mais la montagne est un espace libre de chronos pour nous. On peut courir l’Aneto ensemble mais le temps est simplement une preuve que nous avons donné le meilleur de nous-même. Pas pour une course. En hiver, nous sortons ensemble en montagne à la recherche de couloirs et de grandes faces à skier ensemble. Et quand je lui ai proposé la Jumelle, il a été bluffé par le projet et a commencé à se préparer immédiatement. Ce sera sa première longue distance, « juste pour aller voir ce qu’il se passe » me dit-il. Allons bon !

LA JUMELLE

à suivre sur Facebook et le site La Jumelle

  • 6, 7 et 8 avril 2018
  • 70km pour 6 700m D+
  • 7 sommet de plus de 2900m à fouler
  • un itinéraire à choisir, sans balisage, sur le fil ou de part et d’autre de la longue skyline andorrane selon le profil des coureurs (amateur de pente raide, grosse endurance…)
  • 24h pour boucler le parcours
  • 10 équipes de deux maximum
  • inscriptions dès maintenant et jusqu’au 8 mars 2018, 23h59 par email libre à lajumelle@pirinenc.com