@

Etienne Klein, l’incommensurable Rencontre mémorable au festival de Val d'Isère

Etienne Klein, physicien philosophe des sciences, est l’un des scientifiques les plus connus du grand public, notamment grâce à ses émissions sur France Culture. Président du jury du 25e Festival du film d’aventure et de découverte de Val d’Isère, il nous a parlé de sa conception de la montagne et du risque, le tout saupoudré de physique, voire de métaphysique. Accrochez-vous. 

C’est quoi, un alpiniste ?

Etienne Klein : Les anciens Grecs considéraient que les seuls nombres qui existaient étaient les nombres rationnels. Les nombres qui peuvent s’écrire comme le rapport entre deux nombres entiers (un tiers, sept onzième…). Jusqu’au jour où un gars a démontré que ce n’était pas vrai. Il existe des nombres irrationnels (comme racine de 2) qui ne peuvent pas s’écrire comme le rapport de deux nombres entiers. Et les Grecs avaient fondé l’idée de rationalité sur l’idée de ratio. C’était à partir de l’idée de rapport qu’ils avaient fondé la rationalité. Les nombres irrationnels étaient donc scandaleux par le fait qu’ils remettaient en cause les bases mêmes de la rationalité. Ça veut dire qu’il y a des nombres qui ne sont pas incommensurables aux autres nombres. Tu peux approcher un nombre irrationnel autant que tu veux par un nombre rationnel, mais jamais coïncider. Il y a toujours un petit écart.

Pour les alpinistes, c’est pareil. Est-ce que l’ensemble de tous les alpinistes forme un continuum qui fait qu’ils sont tous commensurables les uns avec les autres, certains étant un peu plus forts que

Copy link