fbpx

Dans quelques jours, Chamonix Mont-Blanc verra naître son premier festival de films de montagne, auquel nous vous espérons nombreux ! Quoi de plus naturel puisque la cité surnommée « capitale mondiale de l’alpinisme » accueille, depuis plus d’un siècle, réalisateurs et décors de films, du documentaire au cinéma hollywoodien. Révision des fondamentaux par Bernard Germain, auteur du Dico Vertigo, dictionnaire de la montagne au cinéma en 500 films. Et rendez-vous le 11 juin pour la conférence dédiée au Chamonix Film Festival.

Toujours rêveur, Gaston Refuffat avait obtenu, au début des années 80,  l’accord de principe de Robert Redford pour jouer le rôle de Jacques Balmat dans une fiction historique qui raconterait la première ascension du mont Blanc avec Paccard. Gaston envisageait le film sur le mode western : une rivalité sans merci entre les savants genevois, les aristocrates anglais et les Chamoniards, le scénario s’achevant en pointillés verticaux par la disparition brutale de Balmat à la recherche d’un filon d’or ! L’une des questions en suspend était de savoir si les assureurs de la production américaine accepteraient de couvrir la star dans la voie normale du mont Blanc…  Interrogation récurrente pour les producteurs frileux qui ont peur de boire le bouillon dans les torrents, et de se brûler les ailes dans les orages sommitaux.  Proposez leur un scénario à tourner là-haut et vous verrez immédiatement leurs regards se poser sur leurs souliers vernis.

. . .

Copy link