@

Ne lâchez pas ce livre avant d’avoir passé les 50 premières pages. Non pas que le début soit mauvais, mais il faut un temps d’adaptation au discours sans filtre du présomptueux Népalais.
Il faut aussi se laisser aspirer dans sa quête effrénée, qui accélère au point de vous emporter. Vous pensiez avoir tout compris en voyant le film sur Netflix ? Lisez le livre de Nirmal « Nimsdai » Purja et vous découvrirez d’où vient la rage de vaincre de cet alpiniste nouvelle génération. Sans complexes.

Mettons les choses au clair d’emblée. Nirmal Purja peut s’avérer agaçant, voire insupportable d’assurance. Souvenez-vous de notre interview lors de son passage en France, en février dernier.
Présomptueux ? Oui, au sens d’une confiance extrême en lui. Et pour cause. « Nims » a réalisé ce que personne n’avait réussi auparavant : les 14 x 8000m en 7 mois. Mais surtout, il est parvenu à replacer les Népalais au coeur du grand jeu himalayen, que ce soit au niveau de la performance, du business ou, plus important, de l’estime de tout un peuple. 

J’incarnais l’étendue des capacités humaines

Au-delà du possible, 14 sommets, Nimsdai Purja, Editions du Mont-Blanc, 2022, 346p., 22€

Pas étonnant donc que « Nimsdai » soit sûr de lui. Le vocabulaire est riche de ses certitudes. Florilège : « je suis un lion », « des capacités physiques d’extra-terrestre », « une quête implacable », « stoïque ». Et le meilleur pour la fin : « J’incarnais l’étendue

Copy link