@

Ce matin à l’aube, les guides de haute montagne Frédéric Dégoulet et Benjamin Ribeyre sont partis à pied de Chamonix pour un long voyage au cœur du massif du Mont-Blanc : parcourir le fil des plus hautes arêtes du massif, tout autour de la Mer de Glace. Cette chevauchée de 50 kilomètres en terrain mixte, de l’aiguille Verte aux aiguilles de Chamonix, n’a jamais été bouclée au cours d’un même enchaînement. Il s’agit pour la cordée d’une seconde tentative, après une première l’an passé.

L’Ultra traversée de la Mer de Glace (UTMG), kézako ? Un parcours d’alpinisme pur et dur sur les plus hautes arêtes du massif du Mont-Blanc, celles qui bordent le bassin versant des glaciers de la Mer de Glace, du Géant et de Leschaux. Une course en haute montagne au développé de 50 kilomètres, un défi que relève pour la seconde fois et dès aujourd’hui la cordée des deux guides haut-alpins Benjamin Ribeyre et Frédéric Dégoulet, 31 et 40 ans.

Les motivations ? « Un besoin d’expédition à la maison, plutôt qu’au Pakistan en ces temps de pandémie », explique Dégoulet. « Découvrir aussi ce massif du Mont-Blanc que je ne connais que très peu », ajoute Ribeyre. Et probablement, aussi, ne pas rester sur l’échec de l’an passé. En juillet 2021, les deux guides avaient renoncé après 5 jours de bagarre sur les arêtes dans des conditions hivernales. La cordée avait alors rejoint le col Pierre Joseph à un gros quart du parcours, après

Copy link