Polyvalence & simplicité pour la 7e mouture d’une série bien installée dans le paysage de la randonnée. La valeur sûre.

+

Une seule boucle en vaut deux !
Légèreté
Polyvalence

Chaussage/déchaussage pas simples

 

Polyvalence : même sur des Dynastar Mythic (97mm au patin), les TLT7 s’en sortent sans avoir à rougir. ©Ulysse Lefebvre

Conditions du test

Environ 5000m de dénivelé à ski, toutes neiges, pendant 4 mois.

Prise en main

Cela fait longtemps que les TLT sont installées dans le paysage du ski de randonnée. Cette 7e version apporte son lot de nouveautés, à commencer par son étrange nez, « Speed Nose », qui se voit ratiboisé de son débord afin de rapprocher le point de pivot des inserts… et ainsi économiser de l’énergie à chaque foulée à la montée. A voir sur les skis. Autre nouveauté, la languette est enfin à demeure sur la chaussure. Finis les oublis de languette et autres galères pour la placer avec les gants ou sur une chaussure gelée. Et comme toujours, le poids de cette TLT7 surprend avec sur la balance seulement 1130g par chaussure. Enfin, une seule boucle permet de contrôler à la fois le serrage de collier et le coup de pied, mais aussi de passer en mode verrouillé pour la descente. Epuré.

Sur le terrain

MONTÉE

Le chaussage n’est pas évident et les volumes restent modestes, et pour passer le pied et pour le placer. Gare aux pieds forts avec ce modèle dont le fit reste très proche du pied, une marque de fabrique pensée pour la précision, même si cela a été amélioré par rapport à la TLT6. On prendra le temps de bien régler la vis de serrage du coup de pied à la maison car elle n’est pas facile à manipuler, a fortiori s’il fait froid ou avec des gants. Ensuite, c’est du trois en un avec le serrage collier+coup de pied en une boucle puis, le verrouillage en mode ski avec une 2e boucle superposée à la première. D’une efficacité redoutable et, surtout, d’une simplicité imparable. Le débattement est annoncé à 60° mais, une fois n’est pas coutume, il nous a semblé bien supérieur. Tant mieux. Quant aux effets du « Speed Nose », rien de bien flagrant d’après nous. On en est ressorti ni plus fatigué, ni en meilleure forme…
En revanche, on a été obligés de prendre des crampons à lanières car, sans débordement avant, impossible de placer des crampons à fil. Dynafit propose un adaptateur (38€). Mais qui aujourd’hui achèterait un accessoire à ajouter (et ne pas oublier !) dans le sac ? Surtout, s’il faut faire des marches, l’absence de débord amène à taper la chaussure directement sur le bout de pied ce qui peut abimer considérablement la coque.

DESCENTE

Pas de surprise à la descente, la TL7 reste un modèle polyvalent. Ca passe partout, c’est maniable mais la précision reste moyenne. Le flex a été légèrement amélioré, grâce peut-être au Titantex de la coque. A noter que ce modèle Perfomance présente un poids presqu’identique au modèle Expedition (600€ pour une trentaine de grammes de plus). La différence réside dans la composition de la coque ( Titantex) et de son collier (100% Titantex) qui améliorent le maintien par rapport au modèle Expedition. Comme avant, les TLT7 demeurent un modèle fiable et sûr.

Caractéristiques techniques

POIDS CHAUSSURE VÉRIFIÉ 1130g en taille 29 PRIX PUBLIC : 700€ DÉBATTEMENT VERTICAL : 60°   COQUE : Grilamid+Titanex  SEMELLE : Formula Pomoca BOUCLES : 1,5 / Ultra Lock System 3.0 Chausson : Custom Light non thermoformable