Stéphane Brogniart relie le Hohneck au mont Blanc en ligne droite

En mai dernier, il a parcouru à pied et en kayak 400 km en douze jours, reliant le Hohneck, dans les Vosges, au sommet du mont Blanc, en azimut brutal. Stéphane Brogniart aime les défis, les aventures et la nature. Nous l’avons interrogé sur son nouveau projet Hohneck4808, dont le film sortira en avant-première le jeudi 27 octobre à Paris.

Comment est venue l’idée de ce projet de ligne droite d’un sommet des Vosges au sommet du massif du Mont-Blanc ? 

Stéphane Brogniart : Au départ, je faisais du sport outdoor pour m’occuper les week-ends, donc d’abord des trails et ultra-trails en cherchant les performances. Mais depuis une dizaine d’années, j’aime proposer et faire des défis et des aventures. Le but est d’avoir un événement marquant et remarquable pour m’exprimer. C’est-à-dire des aventures en vélo, à pied, en kayak, par exemple la traversée de l’Atlantique à la rame.

Après avoir compris que j’avais besoin de quelque chose pour m’exprimer plutôt que de prouver que je pouvais courir plus vite que les autres, je me suis amusé à créer des projets. Maintenant, je me fiche de savoir si je vais plus vite que d’autres coureurs. Et je ne sais pas comment j’aurais expliqué à mon corps d’aller chercher aussi loin si c’était juste pour ça ! Mes aventures, c’est bien plus. 

Le projet Hohneck4808 a cette vocation de montrer que je peux partir de chez moi (les Vosges) et aller jusqu’au mont Blanc, tout droit. Faire quelque chose d’original !

Copy link