Votre mot de passe vous sera envoyé.

Je n’en croyais pas mes yeux. Le Dauphiné Libéré quotidien estampillé « montagne », puisque sis à Grenoble, a eu l’idée lumineuse d’un sondage qui a invité ses lecteurs (bien informés ?) à voter sur une question existentielle qui traverse toutes les couches de la société : « Faut-il interdire le hors-piste ? ». Vous avez bien lu, voilà le sujet essentiel auquel nous aurions dû réfléchir si nous étions des lecteurs du Daubé, qui n’a, du coup, jamais aussi bien porté son surnom, jusque là prononcé amicalement, sans aucune condescendance.

Résultat : les deux tiers des sondés ont voté la mort du hors-piste. Robert Badinter avait raison de dire qu’il ne fallait pas compter sur le peuple pour voter la suppression de la peine de mort. Pour ça, il fallait réfléchir un peu et tout le monde n’est pas équipé pour. C’est comme les pneus neige, pour ne pas déraper, faut être chaussé…

Le DL, éditeur des magazines Ski Chrono et Alpes Loisirs, se rend-il compte qu’il se tire une balle dans le pied ? Pire, pour un journal, qu’il se décrédibilise ? (j’ai failli écrire : « se décré-débilise », heureusement le correcteur de ma bécane m’a remis dans le droit chemin). L’économie des divers sports d’hiver ne compte sans doute que pour des prunes aux yeux de cet organe de presse (sondage express : le neurone est-il un organe ?*). Il paraît que les Français n’ont plus confiance en leurs médias. Pour le coup, ça va pas arranger les affaires… Quoi que, quoi que… Parallèlement à la bêtise, le populisme a le vent en poupe. Ce serait un coup génial du service marketing pour pêcho des lecteurs qui votent mais qui ne lisent pas ? Non… J’y crois pas… Ils sont vraiment trop forts.

 

J’ai quelques suggestions pour les semaines à venir : faut-il interdire les guides de haute montagne ? les moniteurs de ski ? le freeride ? les compagnies de guides ? les fabricants de ski de rando ? la compétition de ski-alpinisme ? les fabricants de DVA et d’airgbags ? Et les avalanches ? Hein ? Les avalanches ?

Pourquoi on n’interdit pas les avalanches, les barres de rocher, les crevasses, le froid, le gel, le redoux ?  Au point où on en est, on pourrait interdire la liberté de la presse, aussi. Et les courses cyclistes (suivez mon regard). Mais je crois qu’au DL, ils ne seraient pas d’accord. D’abord, le « L », c’est pour « Libéré ». Donc ils sont libres de faire les sondages qui leur plaisent. Ceci parce que ce journal est né en 1945, après la Libération. Avant, c’était pas possible. Les journaux n’avaient encore pas été libérés… La Libération, on la doit en partie à une poignée d’hommes qui a bravé l’interdit, au péril de leur vie et qu’on a appelé des Résistants. Il y en avait une petite armée, sur les plateaux du Vercors, juste au-dessus de la ville où quelques-uns d’entre eux ont créé, le 7 septembre 1945, dans l’ivresse de la victoire, un journal : « Le libre journal des hommes libres ».

Bon c’est pas tout ça : nous on va résister, à notre tout petit niveau (rien à voir, notre petite résistance ne méritera pas un grand « R ») : on va faire du hors-piste de nuit, dans le brouillard, ou alors très vite, histoire de ne pas se faire pincer. Peut-être qu’on pourrait faire d’une pierre deux coups, et en profiter pour faire de la contrebande ? Un petit sac de marijuana, ça nous freinera pas beaucoup… Mais faudra trouver autre chose : le hors-piste sera interdit, mais pas l’herbe… Ils vont peut-être arriver à la désinterdire. Et nous qui croyions que le hors-piste remplaçait avantageusement le joint. Un pétard, ça part plus vite en fumée.

Finalement, faut être raisonnable : à Alpinemag, c’est comme au Daubé, il faut faire bouillir la marmite… Donc on propose un sondage : « Faut-il instaurer un permis à points et imposer le port du casque pour piloter un caddie au supermarché ? ». Pour les hyper, il y aurait un permis deuxième degré, bien sûr. Là, piloter dans un hyper, ça demande une formation un peu plus poussée, faut pas déconner…
Next week : « Faut-il limiter la vitesse des caddies à 80 hors agglo ? ». On attend vos clics avec impatience !

 

* La réponse est non : il en faut plusieurs pour faire un organe. Qui s’entretient : tout organe qui ne sert pas s’atrophie !