@

Sean Villanueva a bluffé le monde de l’alpinisme en réalisant la première traversée sud-nord et solitaire de la chaîne du Fitz Roy, du 5 au 10 février 2021, sans prévenir. Entretien exclusif avec le plus musicien des grimpeurs, joint par téléphone depuis El Chalten, en Patagonie.

Partir seul dans la traversée de la chaine du Fitz Roy : tu auras bien caché ton jeu !

Sean Villanueva : Oui, je n’ai prévenu personne sinon on m’aurait pris pour un fou !

A l’ombre du Fitz Roy. ©Sean Villanueva

On connait ta passion pour la Patagonie, moins pour le solo. C’est nouveau ?

 S.V. : Ça faisait un moment que j’avais envie de faire un truc en solo. Je suis bien inspiré par les expés de Silvia vidal, sa philosophie, sa manière d’approcher la montagne, de passer 30 jours en paroi. J’avais envie d’être là-haut tout seul avec moi même. Mais j’ai tellement de partenaires de grimpe qui sont top que ce n’était pas facile de partir seul ! Sans rire, j’aurais pu trouver quelqu’un, mais j’avais vraiment envie de passer un moment là-haut, tout seul.

Ça faisait un moment que j’avais envie
de faire un truc en solo

Pourquoi maintenant alors ?

S.V. : Je suis coincé en Patagonie depuis le 10 janvier 2020. Nico [Favresse] a réussi à partir avant la pandémie, mais moi je n’ai pas pu partir et ils ont annulé tous les vols. J’aurais pu rentrer en contactant l’ambassade, mais c’est tellement bien ici… Alors j’ai

Copy link