fbpx
@

Forger son expérience alpine dans le massif des Écrins est un parcours fréquent, ou une référence pour de nombreux alpinistes. La garantie d’affiner son autonomie lorsque l’on se confronte sans guide aux itinéraires d’une certaine ampleur, de vivre des aventures et de graver des souvenirs. De juin à septembre dernier, les jeunes alpinistes Hubert Boixeda et Kilian Moni, 27 et 20 ans, ont suivi cette recette et parcouru quelques incontournables du massif. Avant l’hiver, leur récit plein de fraîcheur ravive déjà les motivations pour le prochain été !

Après toutes les péripéties de ces deux dernières années, liées à la crise sanitaire, il nous tient à cœur de profiter de notre été. C’est pourquoi dès le mois de janvier, nous avons commencé à étudier les différents topos et à planifier un cahier de courses pour le mois de juin. Rester à proximité du domicile est une obligation mais aussi un choix : nous voulons solidifier notre cordée avant d’aller, plus tard, l’éprouver dans d’autres massifs plus lointains.

Notre objectif est de gravir quatre grands itinéraires dans le massif des Écrins : deux faces nord par des voies mixtes – la Pente Centrale du Pelvoux et la voie Fourastier à l’Ailefroide – puis deux faces sud par des voies rocheuses – voie Livanos à Sialouze et voie Pierre Allain à la Meije. (…)

. . .

La newsletter d'Alpine Mag

On reste en contact ? 

Merci et à très vite !

Copy link