fbpx
@

Philosophie de la papillotte Action et intuition 

Que de messages reçus ces derniers jours ! Que de belles phrases déposées noir sur blanc entre mes mains ! Des emails ? Non, pardonnez-moi l’usage du droit à la déconnexion (je vous répondrai très vite). Des cartes de vœux ? Non plus, il semblerait que ce soit quelque peu surrané.

Non, je veux parler des petits mots découverts tantôt avec une hâte gourmande, tantôt avec un flegme repu : les petits mots des papillottes ! Ceux qui recouvrent d’un semblant d’esprit quelques grammes de chocolat ou de pâte de fruit. Un enrobage de bonne conscience en quelque sorte, façon intello sous cacao.

Parmi les nombreux messages lus autour des non moins nombreux chocolats (paix à mon foie), l’un d’eux s’est invité à plusieurs reprises. Quatre fois peut-être, ce qui est beaucoup même quand on mange beaucoup de chocolat. C’est beaucoup et assez en tous cas pour que je le retienne et vous le livre ce matin. Il s’agit d’une citation du philosophe Henri Bergson : « Il faut agir en homme de pensée et penser en homme d’action ». Pas mal hein ?

De l’action ? de la réflexion ? De l’intuition ? Un peu de tout ? ©Ulysse Lefebvre

A ces mots, me reviennent alors quelques échos de mes cours de philo et de la pensée de Bergson. De mémoire (un peu aidée), elle est marquée par l’importance de l’expérience, en complément de l’intelligence. Raisonner oui, mais pratiquer et éprouver de surcroît.

Je me souviens de sa définition de l’intuition aussi, cette « sympathie » que l’on éprouve pour coïncider parfaitement avec un objet de pensée. C’est une belle notion en ces temps d’analyses, de chiffres, de courbes, de statistiques, de seuils, de prévisions, de tendances censées apporter toujours plus de sens et de clarté. En vain. Pourquoi ne pas miser sur l’intuition pour mieux épouser le cours du temps et des évènements ? Vous savez, comme lorsqu’en montagne, c’est votre expérience qui actionne vos bras et vos piolets. Lorsque vous ancrez ici parce que, c’est sûr, vous le sentez, la glace est moins cassante que là. Lorsque vous percevez un changement de neige à ski et décidez de faire un virage plus court pour ne pas chatouiller une couche fragile.

Je ne sais pas vous mais moi,
je n’y comprends pas grand chose en ce moment

Je ne sais pas vous mais moi, je n’y comprends pas grand chose en ce moment. Dès qu’un graphique m’éclaire, un autre le contredit. Dès qu’un scientifique me dit blanc, l’un de ses confrères me dit noir. Dès qu’un copain se fait rassurant, l’autre s’affole.

Si on essayait de laisser de côté pour un moment les courbes et autres calculs savants ? Intuitifs de toutes les régions de France et de Navarre, écoutez-vous ! Chiche, arrêtons de tergiverser et passons à l’action ! Avançons selon notre ressenti éclairé ! Car ce n’est pas le bout d’un hypothétique tunnel que nous devons atteindre, c’est l’idée même de tunnel que nous devons dynamiter !

Ok on se calme.

Je retrouve une autre phrase de Bergson sur une vieille page de cours jaunie (et non chocolatée malheureusement) : « Toute action est un empiêtement sur l’avenir ». C’est en ce sens que la rédaction d’Alpine Mag vous souhaite des empiêtements magnifiques pour 2021.

Copy link