@

Ouverture facile

L’autre matin, j’ai acheté mes nouvelles chaussures de course (on ne sait plus comment ça se dit aujourd’hui cette activité où l’on va courir dehors pour se faire du bien au corps et à la tête, du défouling ?). 199 euros. Même pas 200, une affaire et un autocollant. En 2017, ça y est, c’est fait, plus personne ne rêve en francs ni ne convertit, les pizzas à 30F sont aux oubliettes alors les marchands s’amusent de notre amnésie.
J’étais vraiment heureux de mon choix, des chaussures toutes options : semelle Frixion, Goretex Surround, STB Control, Nano Cells, Impact Brake System, Quicklace System et une palanquée d’autres ® pour me rappeler ma veine. Et comble du bonheur, la bilatéralité, la chaussure droite comme la gauche était dotée. Deux manques, presque deux regrets, le Rose Breath System pour les effluves du cagibi et le radar de recul pour les jours de moonwalk.
À l’inverse de l’amour, la première fois avec une chaussure est souvent réussie. Je volais. Comme l’amour par contre, l’usure entre rapidement en scène. Trois mois plus tard, mes petits ® se sont faits la malle et mes beaux souliers bleus sont en lambeaux. J’appelle alors le 0 800 et des poussières, numéro gratuit pour n’importe qui, de n’importe où et n’importe quand sauf pour moi, là et maintenant. Le SAV. Il me semble que c’est Omar Sy qui décroche.
Il me demande si j’ai eu une utilisation normale de mes chaussures tout terrain quatre saisons. Je me

Copy link