Mont-Blanc : Les travaux ont commencé à la gare d’arrivée du Montenvers

Vue d'ensemble du futur site du Montenvers. ©Cie du Mont-Blanc

Un important chantier a débuté sur le site du Montenvers, qui surplombe la Mer de Glace. Ce projet bicéphale, qui vise à la fois le développement du tourisme en haute montagne et la sensibilisation des foules au dérèglement climatique, n’est pas dénué de paradoxes.

Sous la pointe imposante des Drus, la Mer de Glace ne connaît cette année aucun répit. Outre sa fonte accélérée par la sécheresse hivernale et les épisodes caniculaires de cet été de tous les records, un chantier d’envergure a démarré en surplomb du glacier le plus long de France. Le site du Montenvers, terminus du petit train rouge à crémaillère qui monte depuis Chamonix, aura bientôt un tout nouveau visage. D’ici fin 2024, après deux ans de travaux et pour un coût total de plus de 53 millions d’euros, une nouvelle télécabine et un centre d’interprétation du climat et des glaciers devraient voir le jour.

La gare d’arrivée du Montenvers aura bientôt un nouveau visage. ©Compagnie du Mont-Blanc

Doper le tourisme

Ce projet touristique initié par la Mairie de Chamonix il y a sept ans et confié à une délégation de service public, la Compagnie de la Mer de Glace1, vise d’après la communication officielle à « préserver et valoriser la mémoire de ce site pionnier ». De façon plus explicite, l’objectif assumé est de « relancer l’intérêt de visite de la clientèle » suite à une baisse de fréquentation du site du Montenvers.

« La raison principale de la mise en

Copy link