@

Mathéo Jacquemoud et Benjamin Védrines traversent le massif du Mont Blanc en moins de 24 heures

Ils viennent de traverser le massif du Mont Blanc en moins de 24 heures. Les guides de haute montagne Mathéo Jacquemoud et Benjamin Védrines viennent de réaliser la traversée de 70 km et 7 300 m de dénivelé positif d’une traite. Une très belle perf.

Mathéo Jacquemoud, champion de ski-alpinisme, accompagné de l’alpiniste Benjamin Védrines, tous deux guides de haute montagne, reviennent tout juste d’une aventure exceptionnelle dans l’emblématique Massif du Mont Blanc. Ils se sont entraînés et ont répété plusieurs parties de la traversée, comme Benjamin le racontait la semaine dernière sur son compte instagram « Mont-Blanc du jour avec @matheo_jacquemoud dans une ambiance démente ! […] Une belle acclimatation : simple, agréable, efficace, et du plaisir. » 

Ensemble, ils ont pris le départ des Contamines-Montjoie pour arriver jusqu’à Trient (côté Suisse) : une traversée de 70 kilomètres, avec 7300m de dénivelé positif, le tout en moins de 24h. Une traversée réalisée d’une traite.

Le duo lors de la traversée, le 18 mai 2022. © Mathéo Jacquemoud

J’avais ce projet en tête depuis une dizaine d’années, mais je n’arrivais pas à trouver le bon moment.
Mathéo Jacquemoud

Mathéo Jacquemoud, connu pour ses records au Mont-Blanc avec Kilian Jornet, avait ce projet en tête depuis une dizaine d’années. Mais « entre mon travail, ma famille et les conditions qui ne sont jamais optimales », il a du patienter. Benjamin Védrines raconte : « Cette ligne est une évidence pour tous les alpinistes. Elle se dessine régulièrement dans nos têtes. Quand Mathéo m’a proposé cette expédition il y a 2 mois, j’ai tout de suite accepté. » 

Le duo, skis sur le dos, est parti ce mardi 17 mai à 22h15, un soir de pleine lune, au départ des Contamines-Montjoie pour traverser les sommets les plus iconiques du massif du Mont-Blanc. Une expédition réalisée plus au rythme de la montagne et non contre la montre, pour être au bon moment, au bon endroit : en fin de matinée au Col des Cristaux.

Mathéo et Benjamin commencent leur traversée par le Glacier de Tré-La-Tête, direction les Dômes de Miage pour accéder à l’aguille de Bionnassay et arriver au Dôme du Goûter. Ils traversent ensuite les 3 monts : Mont-Blanc, Maudit et Tacul. Un premier ravitaillement les attendait avec Léo Slemett, skieur freeride. Les deux aventuriers repartent pour descendre la Vallée Blanche et arriver enfin au Col des Cristaux, réputé pour ses pentes raides.

Mathéo Jacquemoud et Benjamin Védrines dans les pentes raides. ©Bertrand Delapierre

Ce passage était intense et risqué, comme le précise Benjamin : « Pour ce type de projet, nous sommes capables de faire des concessions sur la sécurité, mais je me suis fait peur quand j’ai été pris dans une coulée. »

Plusieurs passionnés de la montagne avaient prévu un second ravitaillement. Un point important pour le duo : « C’était super de retrouver les collègues sur le parcours pour le partage d’expérience », explique Mathéo. 

L’expédition se termine sur la remontée du Col du Passon pour rejoindre le Col supérieur du Tour à Trient et finaliser cet exploit à 18h20. Le bilan du projet selon Mathéo ? « La météo était super, mais il y avait très peu de neige. Nous avions conscience que ça n’allait pas être facile mais nous étions motivés. J’avais particulièrement à cœur de faire cette traversée pour Stéphane Brosse [décédé durant la tentative de la traversée du massif du Mont-Blanc en 2012], d’aller jusqu’au bout pour lui. »

> Les deux guides sont soutenus par The North Face.

Une traversée nord-sud réalisée la semaine précédente

La semaine précédente, Bastien Fleury et Bastien Lardat ont réalisé la traversée dans l’autre sens, nord-sud, du massif du Mont Blanc à skis, au départ de Champex jusqu’aux Contamines. Ils sont passés par le col des Ecandies, la fenêtre de Saleinaz, le col du Chardonnet, le col des Cristaux, la vallée Blanche, le col du Midi, le Mont Blanc par les 3 Monts, le Dôme du Goûter, le Piton des Italiens, le col de Miage (sans les dômes de Miage), arrivée aux Contamines, en 21h47. En chiffres : 65 km, 6450 m de D+, 6745 de D-.

 © Jordan Manoukian

© Mathéo Jacquemoud

1.4K Shares
Copy link