@

Emmanuel Hussenet est un homme à part, lunaire pour les uns, visionnaire, pour les autres. C’est surtout un écrivain-voyageur épris d’idéaux. Il publie un livre passionnant sur les pôles, au travers de son regard original et passionné. 

Un caillou inhabité de 120 hectares, sis à la frontière du Nunavut et du Groenland, l’obsède. Sentinelle des dernières banquises, l’île Hans symbolise selon lui tous les enjeux de notre humanité : « J’en appelle d’ailleurs tous les citoyens du monde entier à la revendiquer collectivement afin qu’elle ne devienne pas l’enjeu de la cupidité, mais un symbole de la lutte contre le réchauffement climatique ».
Sa passion pour les grands espaces et les latitudes polaires est ancienne. C’est à l’âge de 22 ans, lors d’un séjour en kayak de mer aux îles Lofoten (Norvège), qu’il fait connaissance avec l’Arctique. Les quinze années suivantes, Emmanuel devient guide polaire, encadrant moult voyages d’aventure et sillonnant l’Arctique, du Groenland à l’Alaska, via le Spitzberg et le Canada.

il échafaude alors toutes les hypothèses pour sauver la planète,
dont les plus folles,
comme celle d’ériger des murs afin de retenir les banquises polaires

En France, il défend auprès du grand public les idées qu’il a développées dans son premier essai : Le Testament des glaces*. Entre 2008 et 2011, il lance les expéditions des « Robinsons des glaces », où il se laisse dériver en compagnie de plusieurs aventuriers sur les glaces pluriannuelles de la côte orientale du Groenland.
Puis, il découvre l’île Hans. Le

Copy link