Votre mot de passe vous sera envoyé.
Millet Trilogy 19

L’été arrive, et voici la suite de notre best-of via ferrata des Hautes-Alpes. Nous en avons choisi 10 parmi les plus belles et les plus spectaculaires. Rien de tel pour s’immerger ou faire découvrir les montagnes des Hautes-Alpes, avec dans cette 2ème partie, des via ferrata situées dans les Écrins, le Queyras, l’Embrunais et le Buëch.

6
Via ferrata de Freissinières, Briançonnais

Cet itinéraire historique est la première via ferrata créée en France, en 1988, sous l’impulsion d’un guide local. Lionel Condemine a ainsi imaginé un itinéraire sur la base d’une via des Dolomites, en utilisant au mieux les vires naturelles qui parcourent déjà la falaise. Artisanale à ses débuts, cette via modernisée depuis a tout pour satisfaire le randonneur ferratiste : longueur, passages aériens, et le cadre lumineux des montagnes des Écrins… Bref, c’est un itinéraire de toute beauté. Et ce qui ne gâche rien : la falaise recèle plein de belles voies d’escalade pour passer le reste de la journée dans un (très) beau cadre.

Topo : l’itinéraire traverse la falaise de gauche à droite. On compte deux parties distinctes, avec une échappée possible au milieu. Démarrer par quelques vires aisées. Ensuite on enchaîne petits murs et traversées gazeuses. Une brève descente amène à la vire centrale, d’où il est possible de s’échapper par le chemin de descente (qui rejoint le sentier de départ). Fin de la première partie. Continuer par une large vire boisée où l’on peut faire une pause. On arrive ainsi à la grotte Ogive, d’où l’on s’échappe par une faille (boîte aux lettres). Suivre quelques vires agréables qui nous amènent, par la rampe des Trous au clou de la via, les dalles Osées, de magnifiques dalles lisses et aériennes, qui mènent au sommet.

Dans la belle via de Freissinières. ©J. Chavy

Accès : à l’entrée de Freissinières, prendre à droite la route en direction du col d’Anon jusqu’au panneau indicateur. Parking 200 m plus loin, dans le virage qui précède le hameau des Roberts. Du parking, le sentier part horizontalement jusqu’à l’aplomb de la falaise, sous des surplombs rouges, avant de revenir à gauche en montant.
Retour : par le sentier des falaises, évident, qui parcourt la moitié inférieure de la falaise (sous la via).

Difficulté : D
Approche : 0h20
Durée : 2 à 3h
Descente : 1h
Denivelé : 300 m
Altitude maxi : 1600 m

7
Via ferrata de Pra Premier, Arvieux

La via de Pra Premier fait partie du club restreint des vias françaises situées à plus de 2000 m d’altitude : à ne pas prendre à la légère donc ! Le cadre est, comme souvent dans le Queyras, idyllique,
les alpages, plus beaux que jamais. Mais n’oubliez pas de prendre vêtements chauds, boissons et vivres pour cette via. Il ne vous reste plus qu’à découvrir cette belle balade en altitude, sans difficulté
particulière, comme on aimerait en faire plus souvent. À noter que, depuis peu, deux départs sont possibles : le parcours d’origine emprunte plus longtemps le pierrier de départ, tandis que le parcours « sportif » franchit des dalles raides en ascendance à droite, rehaussant le niveau de la via. Enfin, un petit secteur d’initiation à l’escalade (dalle facile à gauche) permettra de compléter agréablement la journée.

Topo : La via démarre en douceur, avant de venir buter contre un mur vertical en calcaire très compact, plus facile qu’il n’y paraît. Une fois franchi ce passage, une échelle permet de passer un surplomb facilement. Ensuite, une grande traversée ascendante vers la gauche conduit vers le milieu de la paroi. Il faut gravir un nouveau mur raide, mais équipé de nombreux barreaux pour atteindre une zone de vires herbeuses. Une nouvelle traversée à gauche, courte mais très aérienne au-dessus d’un surplomb, mène à l’éperon final, puis au sommet.

Variante : Démarrer sur la droite de l’itinéraire originel par un premier mur, puis on remonte la falaise en ascendance à gauche (mais à droite de la via originale), ensemble plus soutenu.

Accès : depuis Arvieux, il faut continuer sur la D902 jusqu’à Brunissard, et suivre la route jusqu’à son terminus 3 km plus loin (voiture haute préférable). Parking à 1 966 m, juste 1 km avant le cirque de Pra Premier (Pré Premier sur IGN). Depuis le parking, suivre sur la gauche le sentier balisé d’accès à la retenue d’eau qui se situe au pied du départ de la via ferrata, que l’on atteint après avoir traversé le grand pré (Premier, donc).

Retour : suivre les cairns puis un sentier jusqu’aux chalets de Clapeyto. De là, prendre à gauche pour retrouver le sentier qui descend facilement dans le vallon de la Selle Vielle, au pied de la via ferrata, ou bien revenir par la piste carrossable de la Casse jusqu’au parking.

Ouverture : Juin à octobre. 

Infos : Queyras Montagne

Difficulté : AD
Approche : 0h30 à 1h
Durée : 1h30
Descente : 0h30
Denivelé : 200 m
Altitude maxi : 2279 m

 

Cadre idyllique pour la via de Pra Premier. ©J. Chavy

8
Via ferrata de Château-Queyras

Le Queyras ne manque pas d’atouts pour passer de bons moments, que ce soit en rando ou en via ferrata, à Pra Premier par exemple. Avec zéro approche, la via ferrata de Château Queyras permet de s’immiscer dans les gorges du Guil, terrain d’expression de l’élite en kayak (et de voir les kayakistes de très près). Après que le propriétaire de Fort Queyras ait fait interdire la partie de la via se situant rive droite, le parcours se déroule dorénavant intégralement rive gauche. Mais c’est superbe de toute façon, et rafraîchissant au milieu de l’été.

Topo : la via ferrata débute quelques mètres après le pont et commence en traversée descendante. Puis un ressaut raide au-dessus d’un encaissement permet de s’échapper si besoin. Sinon poursuivre à droite, la via continue rive gauche au-dessus des flots grondants du Guil.

Les premiers mètres dans la via au-dessus du Guil. ©J. Chavy

Accès : de Château-Queyras, traverser le village jusqu’à sa sortie. Tourner à droite et revenir vers le village par une route en contrebas longeant le Guil. Parking au niveau du pont juste avant le fort. Traverser le pont à pied, la via démarre quelques mètres plus loin. 

Infos : Queyras-Montagne

Difficulté : PD+
Approche : 0h02
Durée : 1 h
Retour : 10min
Denivelé : 50 m
Altitude maxi : 1330 m

9
Via ferrata des Orres

Dans l’Embrunais, on a l’embarras du choix entre la tentation du lac de Serre-Ponçon (kite, paddle, kayak, voile…) et la montagne, des falaises de Réallon jusqu’au Viso aux confins du Queyras. Aux Orres, dans la même falaise, se trouvent deux itinéraires de via ferrata qui satisferont aussi bien les débutants (pour la Marcelinas) que les débrouillés (pour la via de la Cascade). La falaise ne paye pas de mine mais les passages sont sympathiques et l’ambiance bucolique. Les forêts de mélèzes s’étendent à perte de vue, le ciel des Alpes du Sud ne semble pas avoir de limite. Il risque d’être compliqué de résister à la tentation de piquer une tête dans le lac après la via…

Topo Marcelinas
C’est la via de gauche. Une succession de petits murs entrecoupés de grandes traversées sur des vires. Nouveauté 2018 : Une passerelle de 28 m a été créée. Très aérienne, elle se situe au niveau de la seconde échappatoire

Topo Via de la Cascade
C’est la via de droite. Une série de ressauts directs et raides conduit à une première échappatoire (à droite, en option). Ensuite, longue traversée vers la gauche, assez technique, conduit à une deuxième échappatoire ou à une dalle lisse, qui livre l’accès à une autre traversée délicate. La fin est plus tranquille.

Accès :
Sur la route de la station des Orres, prendre une route à droite dans une grande épingle, se garer au parking dit du Riou Sec 1665m. Panneau via ferrata. Suivre la piste forestière jusqu’à la cabane de Pré Paisset, 1700m.  Tourner à droite (torrent de l’Eyssalette) pour la via de la Cascade. Pour la via Marcelinas continuer la piste jusqu’au pré de la Peyne 1720m. Traverser le torrent, 20m après celuici prendre le chemin et atteindre le pied de la via.

Retour : Pour la via Marcelinas, suivre la balise retour station pour rejoindre la sortie de la via de la Cascade. Pour la via de la Cascade, suivre un sentier câblé qui permet de revenir au pied de la falaise. Longer la rive gauche du torrent et le traverser pour ensuite rejoindre Pré Paisset.

Infos : Via Marcelinas – OT des Orres

via de la cascade – OT des Orres

Difficulté : AD ou TD
Approche : 0h25
Durée : 1h à 1h30 selon parcours
Descente : 0h40
Denivelé : 200 m
Altitude maxi : 1850 m

 

Dans la via ferrata Marcelinas aux Orres. ©JC

10
Via ferrata des Gorges d’Agnielles

C’est un coin oublié, pour ne pas dire ignoré des Hautes-Alpes, à l’ouest de Gap. Le Buëch est un territoire cher à l’écrivain Jean Giono, qui y passait les mois d’été. En l’occurence, cet itinéraire à deux pas de la route Napoléon (que l’on vienne de Grenoble en allant à Gap ou à Sisteron) est un petit bijou à découvrir plutôt le printemps ou l’automne, quand justement il fait moins chaud. C’est une traversée au milieu d’une falaise, non loin du sol mais pas dénuée d’ambiance, sous les surplombs orange de calcaire. Les ferratistes acharnés pourront ajouter au parcours facile un court hors-d’oeuvre plus athlétique (D/D+). Et éventuellement effectuer avant ou après la proche via ferrata de la Jarjatte, à Lus la Croix haute, au sud du col du même nom mais située dans la Drôme !

Topo : la via ferrata D débute par un pilier puis on suit une grande vire à droite puis on redescend. Quelques dizaines de mètres plus loin, on peut remonter pour faire le parcours AD : une deuxième vire (dite des Hirondelles) conduit au mur de sortie, descente par sentier ou rappel facultatif (2X30m).

Secrète et bucolique, la via des Gorges d’Agnielles. ©J. Chavy

Accès : sur la D75 Grenoble-Sisteron, entre la Faurie et Aspres-sur-Buech, tourner à gauche juste avant l’embranchement pour aller à Veynes. De là suivre la piste forestière des Gorges d’Agnielles en passant sous le pont de la voie ferrée. Parking. Continuer à pied jusqu’au secteur école d’escalade, la via D démarre à droite de celui-ci, la via AD un peu plus loin.

Retour : par un sentier balisé, rapide.

Difficulté : D ou AD
Approche : 0h10
Durée : 1 h
Retour : 20min
Denivelé : 50 m
Altitude maxi : 940 m