fbpx
@

Lire pour vivre autrement et mieux son confinement, certes mais quoi ? De la littérature de voyage, pardi ! Ainsi vous pourrez vous évader, prendre le large, explorer l’ailleurs, et même élever vos âmes. Parmi les nombreux ouvrages du genre, Stéphane Dugast en a choisi deux récemment parus. Tant qu’à être en quarantaine, autant en profiter pour se poser, lire avec gourmandise, faire de belles découvertes et voyager par procuration, non ? 

Jamais un marin n’avait autant marché que lui. C’est par cette phrase claquant au vent que démarre cette étonnante biographie dédiée à Vitus Jonassen Béring (1681-1741), figure incontestable du monde de l’exploration. L’intéressé n’est pas un inconnu. C’est lui qui a, en effet, donné son nom à un détroit séparant l’Asie et l’Amérique mais aussi à une mer, à une île et à un glacier. Pour autant, le destin de ce marin-explorateur a été oublié jusqu’à la récente publication de sa biographie romancée par Olivier Remaud*, philosophe de métier et directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales à Paris. (la suite pour les abonnés)

. . .

Copy link