Votre mot de passe vous sera envoyé.

Laetitia Roux "Je vais en montagne pour trouver cette énergie qui me donne envie de sourire à la vie sans raisons."

Mobiles #7
C’est une question qu’on nous pose souvent. Et que l’on se pose parfois. « Pourquoi vais-je en montagne ? » Il y a de l’intime là-dedans.
Certains disent qu’ils ont la réponse, certains qu’ils ne s’interrogent pas, d’autres qu’ils cherchent encore le mobile, ce drôle de mot qui dit la raison, l’impulsion autant que le mouvement.

Mobile :
1. Adjectif. Qui peut se mouvoir.
2. Nom. Motif qui pousse à agir.

Laëtitia Roux
Skieuse-alpiniste.

La montagne c’est l’endroit où je me sens bien. J’ai la sensation d’être à ma place, en symbiose et en communion avec l’environnement sauvage et la nature, c’est une sensation de calme, d’apaisement et de bien être qui m’envahit quand je suis là haut. Cette sensation très abstraite de liberté dont on parle souvent, c’est lorsque le temps semble s’arrêter, j’aime laisser en bas, le stress lié au temps qui passe, aux appels téléphoniques, aux emails et aux rdv programmés. Je vais en montagne pour trouver cette énergie qui me donne envie de courir, de danser, de crier au monde comme il est beau. Cette envie de sourire à la vie sans raisons, cette joie de vivre qui me fait sentir légère et vivante. Tout semble couler sans contraintes.
C’est aussi pour l’aventure, le côté découverte, expédition, la curiosité de découvrir de nouvelles terres et d’être encore éblouis par des spectacles toujours plus beaux, face aux grands espaces blancs ou colorés, au levés et couchés de soleil, aux animaux et aux grandes faces. L’excitation et la satisfaction d’atteindre un point culminant et de se sentir au « sommet du monde », contemplant des vues imprenables au dessus des nuages.
Et puis, ce sont des émotions partagées en tout humilité et simplicité avec des personnes qui parlent le même langage que moi et ont les mêmes passions.
C’est difficile d’expliquer une passion car c’est quelque chose qu’on a au plus profond de soi. Pour ma part, j’ai grandi en montagne. Elle fait partie de mon éducation, de mon ADN.

Sommet du Toubkal au Maroc. Mon premier 4000. C’était en 2004 avec mon père et des amis. C’était mon premier raid à ski à l’étranger aussi. De beaux souvenirs.

 ©Coll. Laëtitia Roux.