fbpx
@

La Pierra Menta, 35ème du nom, est annulée. La décision est tombée cet après-midi, le coronavirus et le principe de précaution auront eu raison de l’une des plus anciennes courses de ski-alpinisme. Dix mille mètres de dénivelé et surtout deux cent équipes sur ces quatre étapes menées à un train d’enfer par les stars de la discipline, Kilian Jornet et Matteo Eydallin pour ne citer qu’eux, et qui étaient inscrits sur l’édition 2020. Ce n’est rien de dire que c’est une triste journée pour le ski-alpinisme. Retour sur les plus belles photos des dernières Pierra Menta.

Cet article devait sortir la semaine prochaine, la veille de la Pierra Menta. Mais la 35ème Pierra Menta n’aura pas lieu. C’est la première fois que la Pierra Menta est annulée depuis 1986. Grâce à ses bénévoles, le Comité d’Organisation de la Pierra Menta a toujours su maintenir la course, quelles que soient les conditions, en modifiant les itinéraires et en s’adaptant aux aléas climatiques et nivologiques. Aujourd’hui, le Comité d’Organisation a dû prendre la décision d’annuler la Pierra Menta 2020, « en appliquant les directives gouvernementales, en concertation avec la Préfecture de Savoie et la Commune de Beaufort. Cette année encore, plus de 600 coureurs avaient pris leur dossard pour cette édition 2020, parmi eux, des participants originaires des 4 coins du monde, et notamment des européens venant de régions exposées au virus COVID-19« .

Le coronavirus et le principe de précaution auront eu raison de la plus belle des courses de ski-alpinisme. Une fête, où se retrouvent les stars d’un jour, ceux qui arrivent à boucler l’étape avant la barrière horaire, ce qui n’est pas une mince performance. Un beau moment de partage entre amoureux du ski libre, sans dameuses ni piquets. Un jour triste pour la montagne, pour les coureurs, les passionnés qui grimpent au petit matin au sommet de Grand Mont pour soutenir les équipes… Voici quelques unes des images symboles de ces trois ou quatre dernières éditions. Un portfolio qui aurait dû marquer le départ de la 35ème Pierra Menta.

Équilibristes sur l’arête du Grand Mont, 2015. ©Jocelyn Chavy

La Pierra Menta comme une religion : présentation de la course à l’église d’Arêches. ©Jocelyn Chavy

Le départ en trombe, dès potron-minet. ©Jocelyn Chavy

La Pierre garde l’essence du ski-alpinisme. Comme dans ce couloir raide emprunté en 2016, vers les pointes de Comborsier. © Jocelyn Chavy

 © Jocelyn Chavy

Sur les arêtes, l’habilité est nécessaire. © Jocelyn Chavy

Jour après jour, sur les arêtes du Beaufortain. ©Jocelyn Chavy

La forêt magique d’Arêches. ©JC

Les vainqueurs 2017, Matteo Eydallin et Damiano Lenzi ©J. Chavy

Kilian Jornet est de retour sur la Pierra Menta. Ici en 2017. ©Jocelyn Chavy

Un autre habitué qui a posé son camp de base à Arêches, François d’Haene. ©JC. 

Pierra Menta 2017. ©Jocelyn Chavy

L’art de choisir la bonne trajectoire pour doubler quelques équipes. ©JC

Le très fort Matteo Eydallin, multiple vainqueur de la Pierre. ©JC

Pierra Menta airlines, en 2017. ©JC

©JC

L’art de choisir la bonne trajectoire pour doubler quelques équipes. ©JC

Le « Docteur de la Médecine », l’un des tifosi les plus acharnés de la Pierra Menta. ©JC

Laëtitia Roux, la reine de la Pierra Menta. ©JC

Copy link