Courir

Lacer ses chaussures, fermer la porte et aller. La beauté de courir, c’est sa simplicité. Il n’y a pas jeu plus évident. Pour certains que leurs certitudes étouffent, courir, c’est se déplacer rapidement, avidement, dopé de rivalité. Ce n’est que ça, symbolique d’un monde sans autre enjeu que de courir après et marcher dessus. Pour s’en convaincre, ils examinent Chamonix une semaine d’août, UTMB hurlant Vangélis et ils disent voyez comme nous avons raison. Ils réduisent courir à cette semaine,...

. . .