fbpx
@

Le tourisme en Vercors reste marqué par une forte bi-saisonnalité été/hiver, avec une forte prépondérance pour la saison hivernale. Avec le programme Espace Valléen, l’idée est de construire pour les 40 ans à venir des axes de diversification du territoire capables de maintenir son environnement et de développer l’emploi. Un vaste programme. 

« Lobjectif de la diversification touristique n’est pas de renverser la table » comme l’explique Emmanuel Bosc, chargé de mission diversification touristique au Parc naturel régional du Vercors et chef de projet de l’Espace Valléen Vercors, mais « de structurer et d’organiser une offre qui s’appuie sur la valorisation de nos patrimoines naturel et culturel pour imaginer un tourisme au fil des quatre saisons ». 

Adapter le Vercors au monde qui change

Si l’avenir du massif se construit avec le tourisme, levier de développement et d’attractivité, son modèle doit s’adapter. Non seulement les demandes des touristes évoluent vers plus d’authenticité et de sens mais les facteurs climatiques modifient profondément les perspectives. Le tout neige est questionné au fil des accidents météorologiques qui se multiplient depuis la fin des années 1980. Néanmoins, il reste difficile à substituer. En témoigne l’augmentation de 18 % de la fréquentation hivernale du massif en 2017-2018 avec 775 000 nuitées à l’échelle du Parc du Vercors (par rapport à la saison précédente), tandis que l’été restait stable avec 648 000 nuitées (chiffres Isère tourisme concernant uniquement les réservations françaises). Un résultat honorable puisque, de son côté, l’ensemble du département de l’Isère voyait sa fréquentation estivale baisser de 8 % pour cette même période…

©Pierre Mayade / Parc Naturel Régional du Vercors

Le Vercors dispose d’autres atouts tels que la qualité de vie, des paysages exceptionnels et des zones classées, la fraîcheur relative lors des canicules, les savoir-faire de sa population et des produits emblématiques, des pépites culturelles, etc. L’idée est ainsi de proposer, autour du ski, d’autres expériences de la montagne en hiver mais aussi une offre touristique pour chaque saison : des façons de vivre le Vercors qui s’intègrent au mode de vie local.

« Renforcer la qualité de vie des habitants sert en même temps le tourisme qui ne doit plus être seulement basé sur un enchaînement d’activités. Le dynamisme des lieux culturels ou des marchés locaux par exemple qui bénéficie aux habitants constitue également un attrait important pour les visiteurs. Nous visons donc un tourisme de partage qui valorise le patrimoine culturel, naturel et social. La mise en tourisme plus forte de ces atouts, par leur structuration et leur maillage, représente un facteur de diversification encore sous-exploité. Le potentiel de développement est là. La valorisation de l’offre artistique et culturelle – synonymes de partage et de temps humains forts – les rendra plus accessibles et plus lisibles aux visiteurs » poursuit Emmanuel Bosc.

L’enjeu est d’arriver à un point d’équilibre
entre développement et préservation

Le Bienveilleur de Bournillon de Jérôme Aussiba (Saint-Julien-en-Vercors) sur le sentier artistique en Vercors proposé par Causes aux balcons.  © Pierre Mayade / Parc Naturel Régional du Vercors

Comment se construit le tourisme de demain ?

La charte du Parc du Vercors acte de manière collaborative les ambitions et les limites de son développement y compris en matière de tourisme. La politique touristique se fabrique collectivement avec les élus et les socio-professionnels. L’enjeu est d’arriver à un point d’équilibre entre développement et préservation. Cette question de la diversification est devenue centrale. En 2009, dans un esprit fédérateur et un impérieux besoin de cohérence en matière de communication vis-à-vis de l’extérieur, « Inspiration Vercors », marque de destination du territoire voit le jour. Sa gouvernance partagée entre un comité technique (techniciens des offices de tourisme, responsables tourisme des intercommunalités, le service tourisme du Parc) et un comité de pilotage (présidents des intercommunalités, président du Parc et représentants des financeurs Europe, État, Région), la positionne de plus en plus comme l’outil de stratégie touristique et de communication partagée du territoire Vercors. Ses valeurs donnent une grille de lecture stratégique à la politique et aux actions en matière de tourisme (voir le zoom Inspiration Vercors, outil de valorisation et d’identification).

Les yeux Miroflée, une installation éphémère au col de la Machine, une déambulation sculpturale et poétique d’oeuvres tressées en osier, noisetier, clématite et autres essences sur le sentier artistique en Vercors, proposé par lCauses aux balcons (été-automne 2019). ©Fabien Rabin / Parc Naturel Régional du Vercors

Quels outils pour financer la diversification ?

À l’échelle des Alpes, le programme européen Espaces Valléens recouvre 37 territoires sélectionnés dont 16 en Auvergne-Rhône-Alpes tels que le Parc naturel régional du Vercors, l’Oisans ou la Tarentaise-Vanoise. Il a pour vocation d’aider au financement des stratégies de diversification touristique. Engagé depuis 2009 dans ce dispositif renouvelé tous les cinq ans, le Parc du Vercors termine la 2ème génération du dispositif en 2020. Il couvre 83 communes, 8 intercommunalités et la Réserve naturelle nationale des Hauts-Plateaux du Vercors. Le financement des Espaces Valléens est triple : européen avec le Programme Interrégional du Massif des Alpes (POIA) ; national avec la Convention Interrégionale du Massif des Alpes pilotée par l’État (CIMA) ; et régional avec la Région Auvergne-Rhône-Alpes qui apporte un financement complémentaire via les contrats Stations Vallées de Pleine Nature (SVPN).

L’une des vocations du programme Espaces Valléens – comme son nom l’indique – est de mieux relier et articuler les stations de ski avec leurs territoires pour favoriser la démarche de diversification touristique. Les actions financées doivent intégrer la préservation des patrimoines naturel et culturel. De 2015 à fin juin 2019, 178 projets dans les Alpes ont été achevés dont 27 % concernaient la découverte des patrimoines naturels et culturels et 25 % des activités de pleine nature. 70 % des porteurs de projets sont des collectivités publiques qui considèrent massivement (à 88 %) que ces aides ont permis de débloquer ou de lancer des chantiers en attente et qu’elles augmenteront la fréquentation du territoire.

Plusieurs actions en cours ou déjà réalisées illustrent sur le territoire du Parc du Vercors l’utilité des Espaces Valléens :

mieux relier et articuler
les stations de ski avec leurs territoires

Quels outils pour financer la diversification ?

À l’échelle des Alpes, le programme européen Espaces Valléens recouvre 37 territoires sélectionnés dont 16 en Auvergne-Rhône-Alpes tels que le Parc naturel régional du Vercors, l’Oisans ou la Tarentaise-Vanoise. Il a pour vocation d’aider au financement des stratégies de diversification touristique. Engagé depuis 2009 dans ce dispositif renouvelé tous les cinq ans, le Parc du Vercors termine la 2ème génération du dispositif en 2020. Il couvre 83 communes, 8 intercommunalités et la Réserve naturelle nationale des Hauts-Plateaux du Vercors. Le financement des Espaces Valléens est triple : européen avec le Programme Interrégional du Massif des Alpes (POIA) ; national avec la Convention Interrégionale du Massif des Alpes pilotée par l’État (CIMA) ; et régional avec la Région Auvergne-Rhône-Alpes qui apporte un financement complémentaire via les contrats Stations Vallées de Pleine Nature (SVPN).

L’une des vocations du programme Espaces Valléens – comme son nom l’indique – est de mieux relier et articuler les stations de ski avec leurs territoires pour favoriser la démarche de diversification touristique. Les actions financées doivent intégrer la préservation des patrimoines naturel et culturel. De 2015 à fin juin 2019, 178 projets dans les Alpes ont été achevés dont 27 % concernaient la découverte des patrimoines naturels et culturels et 25 % des activités de pleine nature. 70 % des porteurs de projets sont des collectivités publiques qui considèrent massivement (à 88 %) que ces aides ont permis de débloquer ou de lancer des chantiers en attente et qu’elles augmenteront la fréquentation du territoire.

 

©savoirfairetrieves.fr

 

Plusieurs actions en cours ou déjà réalisées illustrent sur le territoire du Parc du Vercors l’utilité des Espaces Valléens :

• ViaVercors
Illustration de mobilité douce dédiée à la découverte du canton de Villard-de-Lans. La ViaVercors est intégrée dans le paysage. Population locale et visiteurs en bénéficient. 55 km d’itinéraires balisés, lieux de découvertes et de partages pour tous (balade familiale, parcours de trail, VTT, gravel bike1…). Une réalisation de la communauté de communes du massif du Vercors.

• La route des savoir-faire en Trièves
Artisans d’art, lieux culturels et producteurs fermiers à découvrir. Forte du succès de ces propositions de découvertes itinérantes, la communauté de communes du Trièves va plus loin en valorisant ses lignes de bus et gares TER et des séjours décarbonés basés à Chichilianne, Mens, Saint-Paul-lès-Monestier, Château-Bernard, Lalley, Le Percy, G resse-en-Vercors
www.savoirfairetrieves.fr

• Le sentier au fil de la Bourne
Il remontera la rivière Bourne de Saint-Nazaire-en-Royans jusqu’à la Balme de Rencurel. Parcours découverte spectaculaire pour comprendre l’effet millénaire de l’eau sur les paysages et les hommes. Un projet porté par Saint-Marcellin Vercors Isère communauté. www.vercors-tv.com/Au-fil-de-la-Bourne_v1254.html

• Les cabanes et abris du Vercors (non gardés).
Itinérance libre à la découverte de ce patrimoine unique à préserver. Projets de restauration de cabanes et de conception d’abris de jour. Projet porté par le Parc naturel régional du Vercors et les collectivités locales et associations concernées.

• La voie de l’ancien Tram Grenoble/Villard-de-Lans
Projet de valorisation de la section Grenoble / Saint-Nizier-du-Moucherotte : exemple d’accès d’une métropole à la montagne en utilisant un tracé ponctué d’aménagements et de patrimoines ferroviaires, de vues exceptionnelles sur les paysages. Projet porté par la communauté de communes du massif du Vercors en partenariat avec le Parc du Vercors et Grenoble-Alpes Métropole.

• Inspiration Vercors, outil de valorisation et d’identification
Quatre valeurs traduisent la personnalité marquée et marquante de ce territoire.

– Liberté. Pour le Vercors, elle renvoie aux notions de responsabilité et d’innovation. Capacité à vivre ensemble, à affirmer une identité, à défendre des valeurs telles que la Résistance les a transmises.
– Protection. On ne doit pas faire n’importe quoi sur ce territoire ! Le Parc est là pour que les habitants s’approprient ce bien commun.
– Ressourcement. Un territoire pour se ressourcer, prendre des forces et conscience de soi-même.
– Transmission. Une capacité à transmettre, de génération en génération, un modèle pour continuer à vivre ici.

Cet article est proposé en partenariat avec le Parc naturel régional du Vercors.
Retrouvez toute l’actualité du parc dans son magazine en ligne « Le Vercors » #77 sur Calaméo et sur sa page Facebook.

Les gorges de la Bourne. ©Parc Naturel Régional du Vercors

Copy link