Votre mot de passe vous sera envoyé.

La valse aux adieux prolongée est le premier bloc en 8c que Charles Albert enchaine. Il le répète une deuxième fois pour le plaisir des yeux et comme toujours, pieds nus. Dans une fluidité déconcertante et dans un style « old school » le barefoot climber nous laisse sans voix.