fbpx
@

Le Vercors, colosse de la biodiversité aux pieds d’argile

La situation géographique, l’histoire géologique et la variété des influences climatiques ont permis le foisonnement de la biodiversité dans le Vercors, mais l’emprise croissante des activités humaines et les changements climatiques en cours contribuent à son érosion actuelle. Au-delà des constats alarmants, il convient de s’engager concrètement pour des actions globales et individuelles en faveur de sa préservation.

 

Incontestablement, le Vercors est un haut lieu de la biodiversité en Europe, un véritable joyau naturaliste, un « réservoir » pour la faune, la flore et la fonge (c’est à dire tout ce qui relève de la mycologie, champignons et moisissures). Le massif compte plus de 2 200 espèces de plantes à fleurs, (les phanérophytes – arbres et arbustes en font partie), plus de 500 espèces de mousses (les bryophytes), une cinquantaine d’espèces de fougères (les ptéridophytes). Que dire de la fonge tout aussi diverse (au moins 2 400 espèces de lichens et champignons) et dont les connaissances sont encore largement incomplètes ? Et pour la faune, si les grandes espèces animales sont bien connues (oiseaux, mammifères, reptiles, amphibiens …), l’exploration naturaliste du foisonnement des plus petites espèces (collemboles du sol, diptères, hétéroptères, arachnides, nématodes…) commence à peine.

. . .

Copy link