fbpx
@

On ne présente plus la gamme Ribelle de Scarpa qui, au rayon haute-montagne, se veut une interprétation très légère de la chaussure d’alpinisme, libérant la cheville pour (mieux) grimper et surtout, obtenir un poids riquiqui sur la balance. Fer de lance de la marque italienne pour le running, cette Ribelle Run n’a pas pour ambition d’être la chaussure de trail la plus légère de sa catégorie, c’est-à-dire courte et moyenne distance, mais bien de nous emmener loin et vite y compris sur des terrains cassants et rocheux. Le verdict ?

Sur le papier

Côté unboxing, cette Scarpa Ribelle Run claque avec sa robe turquoise (ou jaune citron, au choix) au design bien dynamique. Ce que l’on remarque tout de suite c’est la fermeture avec « chaussette » intégrée, une construction que Scarpa appelle Sock-Fit Slip On, où l’ensemble cou de pied/cheville est intégré à la languette dans un tissu extensible, réduisant l’encombrement et bloquant les poussières et cailloux des sentiers. Au moment de l’enfiler, un instant d’appréhension vite oublié : la matière est effectivement soft, douce, pas d’épilation ni de difficulté à enfiler cette Ribelle Run. Au contraire, nous avons trouvé que cette solution technique (de plus en plus prisé par d’autres marques avec parfois moins de réussite, voir ici) est dans le cas de la Ribelle parfaitement maîtrisé. Il semble que Scarpa ait voulu résoudre des problèmes plutôt qu’en ajouter avec cette empeigne couvrante. Du confort, du confort, et encore du confort !

Moins évident dans la construction de la tige, bien que visible par son design, le bandeau de maintien à 360° : Scarpa s’est inspiré de la construction de ses chaussons d’escalade avec un bandeau qui fait le tour du pied, de la « toe box » au talon. Une mission assurée également par le système de laçage rapide. Résultat, on se sent tout de suite bien tenu, quelque soit l’appui. Un maintien sans doute supérieur à celui de sa grande soeur, la Scarpa Spin Infinity qui apprécie moins, elle, les cailloux. Enfin, on apprécie la semelle Ortholite à l’intérieur de la chaussure.

Sur le terrain

Autant le répéter, les grandes qualités de cette Scarpa Ribelle Run sont le confort, le maintien et la précision des appuis. Avec un drop présent mais modéré de 4mm (comme sur la Spin Infinity) on ne se sent pas trop perché, et pour le programme – trail court ou moyen – le léger embonpoint (300 grammes) se défend, puisque l’amorti répond présent, ni trop, ni trop peu. La semelle est plutôt surprenante, accrocheuse, adhérente, encore un bon point. Alors, le tableau est-il idyllique ? Oui, mais avec une réserve. Après deux mois de vadrouille, force est de constater que certains matériaux ont bien vieilli, d’autres moins : le bandeau de protection montre des signes de faiblesse sur l’avant-pied, à l’intérieur, par exemple. Par contre, le système de laçage semble très résistant à l’usure.

Au final, un très bon modèle dont le vieillissement sera toutefois à surveiller, sans doute ni plus ni moins que les autres modèles de trail que l’on destine aux cailloux pointus des sentiers de montagne !

Caractéristiques techniques

POIDS CHAUSSURE 300g en taille 42 PRIX PUBLIC : 149€ DROP 4mm

+

Confort et stabilité
Empeigne enveloppante type chaussette légère

 

Usure

Copy link