fbpx
@

Attention, modèle hors catégorie ! La Sportiva a l’habitude de surprendre avec un design souvent audacieux, et celui de la Cyklon et son serrage par disque BOA en est un bon exemple, avec disons-le, un design réussi, une sorte de chausson avec un profil plutôt agressif, quoique atténué par une belle sérigraphie. Ceux qui aiment se faire remarquer, ou auraient la tentation de courir sur un bord de route peuvent choisir la version jaune fluo mais la version noire est plus discrète. La question à propos de cette Cyklon est la suivante : son ramage se rapporte-t-il à son plumage ? Commençons par le début : enfiler la chaussure.

Soyons franc : nous ne sommes pas fan des chaussures de trail à mini-guêtre (ou chaussette intégrée), en l’occurence ici une empeigne « haute », dont la fermeture en portefeuille est assurée par le système BOA. En gros, LaSportiva explique que cet ensemble, la Dynamic Cage, pensée avec BOA, un bandage et une stabilité du pied parfaits, pour une descente sûre et précise : « le cœur du système de laçage est le Dynamic Flap intérieur qui enveloppe la chaussure et permet un ajustement dynamique de la tension en agissant directement sur le BOA Fit System avec un mouvement d’une seule main« . Le défaut du système est probablement que la chaussure n’est pas si facile à enfiler, et que le vieillissement (odeurs ?) peut être en question. Il faut bien tirer sur la petite languette jaune. Et selon la forme et la taille du cou de pied, il peut y avoir gène au niveau de la pliure dudit cou de pied : il s’agit donc, dès la première sortie, de bien tirer sur l’empeigne pour que le chausson soit bien mis en place. L’effet bandage du pied est immédiat. Cette idée existait déjà pour d’autres modèles de chaussures de trail, on pense par exemple chez New Balance. Mais là, le concept est poussé jusqu’au bout puisque le système de bandage n’est pas un simple bandeau mais bien intégré à la fermeture de la Cyklon. Une fois enfilée et bien ajustée, la chaussure offre un maintien qu’on peut qualifier d’exceptionnel. Pour résumer, la Cyklon n’est pas facile à mettre, mais le résultat en termes de maintien vaut l’effort.

En montée

Selon La Sportiva, la Cyklon se destine aux skyraces et aux parcours nerveux, techniques, plutôt qu’à de l’ultra. En l’occurence, la chaussure n’est pas si légère (315 g la chaussure) mais ce n’est pas sa qualité première. En montée, la semelle Frixion White fait merveille : l’adhérence est au rendez-vous, quel que soit le terrain, même le calcaire glissant de Chartreuse lui convient. Surtout, la chaussure offre une très bonne stabilité. Le pied ne bouge pas, une fois le disque BOA serré au millimètre près. Évidemment, on n’est pas gêné par les lacets !

En descente

La Cyklon garde ses gènes de trail LaSportiva : si vous cherchez le grand confort en descente, ce n’est pas avec la Cyklon que vous le trouverez. Toutefois, si l’avant-pied tape un peu, il y a un amorti talon correct, avec un drop de 8mm. Le pare-pierres fait son office, et si on aurait aimé un peu plus de protection et un chouïa de confort en plus, d’autres coureurs trouveront l’ensemble parfaitement pertinent : ce n’est pas une chaussure d’ultra mais bien une chaussure pour trails courts et techniques. Et sur ce type de terrain, le maintien et la stabilité, éléments-clé, sont au rendez-vous.

Caractéristiques techniques

POIDS CHAUSSURE 315g en taille 42 PRIX PUBLIC : 169€ DROP 8mm

+

Maintien

Stabilité
Fit « chausson »

 

mini-guêtre

pas facile à mettre

Copy link