Sylvain Thiabaud : « l’ouverture c’est l’aventure »

Rencontre avec un chasseur de lignes

Dans Patience, 7b à Saint Martin la Porte en Maurienne ©Matthieu Portefaix

Ex-compétiteur en escalade, Sylvain Thiabaud est devenu ouvreur et équipeur de grandes voies comme à la Croix des Têtes en Maurienne, dans des murs pyrénéens ou dans les Cerces. Mais pas que. À 37 ans, professeur d’EPS agrégé, BE d’escalade et guide, il enseigne désormais l’art de grimper aux étudiants grenoblois, et compte bien laisser sa patte d’ouvreur dans les massifs de l’Isère. Mais quel ouvreur-équipeur est Thiabaud ? Réponses par l’intéressé et une sélection de ses plus belles ouvertures.

Gabarit Chris Sharma – 1m80, 85 kilos – pognes de maçon et sourire généreux : Sylvain Thiabaud, 37 ans, est un homme à fond. Né à Échirolles en août 1985, il grandit à Saint-Jean de Maurienne, face à la Croix des Têtes. Le grimpeur coche son premier 8b à 18 ans, âge où il choisit de délaisser la compétition. Viennent alors le désir d’ouvrir, puis des études en STAPS à Chambéry avant de migrer à Rennes le temps de passer l’Agreg, version éducation physique et sportive. Enfin l’acquisition de diplômes montagne : BE escalade canyon en 2010, et guide de haute montagne en 2018.

D’un premier poste d’enseignant « grimpe » à l’université de Toulouse, d’où Sylvain écume 10 ans des parois pyrénéennes, il saisit en 2019 l’opportunité d’un poste au service des sports de l’Université Grenoble Alpes (UGA), celui du célèbre Claude Vigier : « la montagne, le mixte, la glace, me manquaient », révèle-t-il. Mais l’ouverture de grandes voies en falaises l’habite… Il ne manque pas

Copy link