@

Sous les sapins la jungle

Offrir un livre de montagne pour Noël est une martingale absolue.
– Un livre, super ! Quelle bonne idée…
Si l’heureux doté est un musculeux, recevoir un nouveau grimoire à gesticulation le comblera. Si c’est un cérébral, il vous remerciera de cette belle invitation à ne surtout pas prendre l’air. S’il est les deux, pensez à publier dans la revue Science, un tel assemblage est des plus improbables.
Si le choix d’un livre de montagne est le bon, il n’est toutefois pas de tout repos tant il s’accompagne de son éternel acolyte, l’embarras. La littérature de montagne se décline en effet à l’infini et c’est une jungle inextricable de genres bigarrés qui se présentera face à celui qui pensait piocher aisément un cadeau aisé. Alors que choisir ? Petit guide pour vous frayer un chemin, en somme une machette :
Nous vous déconseillons vigoureusement l’offre d’un topoguide. Primo, vous dépossédez le montagnard du bonheur des premiers pas, celui de choisir soi-même son topo, instant précieux où l’on jette son dévolu sur un compagnon de papier, jambes en impatience et imagination en route. Deuxio, si son destinataire se tue dans l’une des voies proposées par votre guide, il se peut que vous regrettiez votre achat et que Noël perde un peu de sa magie à vos yeux embrumés.
Avec le roman, vous prenez moins de risque. Si la fiction peut être rude, on peut toujours se rassurer en se disant que ça n’arrivera pas. La littérature alpine foisonne

Copy link