fbpx
@

Ces derniers temps, la montagne est devenue souvenir ou hypothèse. Nos pérégrinations, nos virages, nos longueurs se sont transformées en longues heures à la vivre par procuration : gavage de films, bambées dans nos bibliothèques, enchainements de topos. Bientôt dehors ? À voir. En attendant, nous sommes sûrs que votre imagination alpine tourne à bloc et qu’imaginer des histoires qui se passent là-haut ne serait pas pour vous déplaire. Allons-y en deux temps.

Pour commencer, voici un petit texte d’Hervé Bodeau « Darray et compagnie » tiré de son ouvrage Déclinaison(s) paru en 2012 chez JMEditions. Une histoire de ski dans le massif du Mont-Blanc. Pas la grande aventure mais un prétexte raconté sous diverses formes et contraintes littéraires1. Nous en avons sélectionné quelques variantes pour vous mettre l’eau à la bouche. Bonne lecture.
Ensuite ? Ce sera à vous jouer, la semaine prochaine avec un nouveau prétexte que nous vous proposerons de décliner.

  1. En 1947, Raymond Queneau publie Exercices de Style. Au départ, une simple scène : deux personnages se croisent dans un bus puis à la gare Saint-Lazare. Cet épisode est raconté de 99 manières différentes, jouant de contraintes littéraires spécifiques. Exercices de Style est devenu un ouvrage de référence du mouvement Oulipo (Ouvroir de Littérature Potentielle).

Commande Déclinaison(s) : librairies* ou www.montagne-librairie.com

*Beaucoup de nos amis libraires prennent les commandes, les expédient ou organisent des clic & collect. N’hésitez pas à les contacter, ils ont besoin de nous, nous avons besoin d’eux.

 

Prétexte

Le mois de mai dans le massif du Mont-Blanc. Trois skieurs de randonnée, un homme, deux femmes, une jeune et une plus âgée. Ils progressent sur l’itinéraire des trois cols suisses, au-dessus de La Fouly. Plus précisément sur le glacier de Treutse Bô sous le Grand Darray (3 514 m) entre le col de Crête Sèche (3 024 m) et le col des Essettes (3 110 m).
La matinée est bien avancée, la température élevée. Des coulées de neige descendent des pentes qui dominent la trace. La situation est exposée. Les skieurs s’espacent pour la traversée. Au col des Essettes, on installe une main courante pour les premiers mètres de descente un peu raides. Ce passage effectué, quelques virages mènent le groupe à la cabane de l’A Neuve 
(2 735 m) où il prend une collation.

Annonce Libération

MESSAGES
PERSONNELS

Dimanche 05/05 midi.
Déjeuner à la cabane de
l’A Neuve. Tu es arrivé à
ski avec ta mère et ta sœur.
En riant, tu m’as raconté
des histoires de cols,
traversées, avalanches,
descentes encordées.
Trop vite tu es reparti vers
la vallée. Très envie
de te revoir.
aneuve05/[email protected]

Amour et passion

Les neiges du désir
JOHANNA MC PHERSON

En ce mois de mai magnifique, Kate et sa mère décident de partir dans le massif du Mont-Blanc pour une excursion à ski autour du Grand Darray, jusqu’à la cabane de l’A Neuve. L’appel de la nature sauvage et pure est irrésistible. Une occasion unique pour les deux femmes de renouer les liens que la vie a abîmés.

Au dernier moment, elles sont rejointes, contre l’avis de Kate, par un ami de la famille, le célèbre pilote automobile italien, Raphael Di Cristo.

Très vite, les difficultés et risques surgissent : fatigue, précipices, avalanches…

Mais le vrai danger n’est-il pas ailleurs ? Dans la vérité des êtres, la solitude des cœurs et les questions qui demandent des réponses ? Quels sont les vrais liens qui unissent la mère de Kate au séduisant Raphael ? Celui-ci saura-t-il dénouer le fil du mystère de la dernière descente au col des Essettes ? Et surtout Kate pourra-t-elle faire face à ce nouveau sentiment qui petit à petit emporte son cœur dans un tourbillon ?

Fidèle à son style qui a fait son succès international, Johanna Mc Pherson (USA) donne enfin une suite à ses deux précédents romans « Bochard mon amour… » et « Les marmottes pleurent aussi ». Retrouvez Kate Scott Kennedy dans une aventure haletante où notre héroïne doit faire face au défi de sa vie. Au milieu de paysages sublimes, sensualité, mystère, émotion se sont donnés rendez-vous !

Collection Passions Sauvages
Editions Cœur à Cœur – 2012

Bribes

— Pff… fait chaud.

— Pas donné ce Darray !

— Bon les filles… gaffe au-dessus…

   les distances. Go !

  

— … la corde ?

— Ouais, dépêchez… soupe à l’A Neuve !

James

Au service secret de Sa Majesté

Ah… James ! Enfin un moment de détente bien mérité. Cette après-midi au soleil sur la terrasse de l’A Neuve est particulièrement agréable et tu as bien raison d’en profiter. Visiblement en très bonne compagnie ! Il faut dire que cette dernière journée à ski a été riche en rebondissements. Pas vraiment à cause des tueurs que le SPECTRE a envoyés, une fois de plus à tes trousses et dont vous vous êtes tous les trois rapidement débarrassés. Aujourd’hui, les dangers étaient d’une autre nature mais pas moins inquiétants. Angoissantes les coulées de neige qui descendaient du Darray sur Treutse Bô et qui vous menaçaient directement. Mais bon, 007, le risque c’est ton quotidien et tu sais prendre les décisions qui s’imposent : par exemple, vous espacer tous les trois pour éviter d’être emportés ! Mais ça ce n’était que le début. Ensuite, le piège a bien failli se refermer aux Essettes, en haut du couloir. Heureusement « Q » avait tout prévu et sans hésiter tu as sorti sa dernière trouvaille, une corde ultralégère en nylon pour assurer la descente de votre petit trio. Stylé et efficace, comme d’habitude.

Et voilà, il ne te restait plus qu’à godiller en souplesse sur la neige de mai jusqu’au refuge. En ski d’ailleurs, tu excelles et tes deux conquêtes n’ont pu qu’apprécier… Au fait, tu sembles vraiment très en forme. Je te félicite.

Mais tu sais, ce qui me fascine le plus, c’est ton élégance en toute circonstance. Exceptionnellement tu n’es pas en smoking et c’est vrai qu’en ces lieux cela n’aurait pas été très judicieux. Tu as fait le bon choix : cet audacieux kilt des montagnes est une réelle réussite. Mais, dis-moi, où caches-tu ton fameux Walther PPK ?

Pour conclure, je crois que la soirée s’annonce délicieuse. On me dit que ta « vodka-martini mélangée au shaker, pas à la cuillère » est bientôt prête. Savoure-la et, encore une fois, toutes mes félicitations M. Bond.

God Save The Queen!

Je me souviens

Je me souviens de la traversée du Darray, des avalanches qui nous obligeaient à nous espacer, de la corde pour descendre et du drapeau suisse sur la cabane de l’A Neuve.

Les français parlent aux français

…[grésillements]

Ici Londres, veuillez écouter tout d’abord quelques messages personnels :

– La jeunesse est l’espoir du pays.

– Le grand blond s’appelle Bill.

– Clarisse a les yeux bleus, nous disons,

Clarisse a les yeux bleus.

– Yvette aime les grosses carottes.

– Les trois amis font du ski au mois de mai.

– Vers Treutse Bô les crêtes sont sèches.

– La peau des phoques est pleine de poils.

– Il fait chaud au Darray.

– En jouant à saute-moutons, on évite les avalanches. Je répète. En jouant à saute-moutons, on évite les avalanches.

– Pour passer les Essettes, il connaît toutes les ficelles.

– Dans cet hôtel, la literie est neuve et de qualité.

– Le Fendant est un vin agréable. Nous disons deux fois. Le Fendant est un vin agréable.

– Heureux qui comme Ulysse a fait un long voyage.

…[grésillements]

Ouf !

Putain, je me suis fait un plan freeride ! Trop d’la balle ! En mai… tu le crois ça ?

Et tu sais quoi ? Avec deux meufs ! J’les avais pêcho dans un rade à Cham. Y en avait une qu’avait déjà des heures de vol, sinon l’autre, de la bombe ! Un pote m’avait branché sur un spot en Suisse. Fallait ce truc, tu sais, les peaux de phoques. L’hallu c’t’affaire. Le deuxième jour, c’était abusé. On était parti pépère du refuge. Jusqu’là, on avait assuré mais à un moment… l’angoisse totale. Sur un glacier, Trust quelq’chose, t’aurais vu la chaleur, un truc de dingue ! Les avalanches et tout. Le very bad trip. Je leur ai dit je gère mais les gonzesses elles flippaient. On a tracé à donf, un par un, pour pas s’en prendre une. Trop relou. Puis fallait passer dans un coin méga raide. Oh my god, fallait pas se gauffrer ! Heureusement no souci, j’ai tilté qu’j’avais une corde, et, putain, t’inquiètes, j’ai grave bien géré l’affaire. Après on a ridé. C’t’ambiance nuit de la glisse… Trop bon, une vraie tuerie ! Au refuge, c’était bien cool. L’aprèm, on a pas mal glandé en se sifflant des bibines. Le soir on était bien déchiré. On a mis le dawa dans les chambres, j’te dis pas. Un vrai carnage. Putain c’te journée, un truc de ouf !

Proverbes

Jamais deux sans trois.

Il ne faut pas mettre tous les œufs dans le même panier.

Mieux vaut prévenir que guérir.

Après l’effort, le réconfort.

Tout est bien qui finit bien.

Texto

lo on a fé les cols CH à ski avec ma mR et S. Tro cho au Darray. On a mis la corde aux é7. Chuis à la neuve pour une kro. lol 😉

Série TV

20.45    ❤️❤️❤️

Matt The Rider

Série d’aventures suisse. HD.

3×45 mn. VF.  Avec Pierre Ovrenaz, Julie

Riggi, Christa Deberg.

Les mystères du Darray (s.5, 25/27).

Mai est enfin là. Matt et les deux femmes

ont finalement quitté Crête Sèche et

s’engagent sur le glacier de Treutse Bô.

21.30 La trace du danger (s.5, 26/27).

Dans la traversée, l’équipe rencontre des conditions inattendues. Fanny et la jeune

Clarisse vont devoir faire confiance à Matt.

22.20 Coup de fil pour l’A Neuve (s.5, 27/27).

Le but se rapproche mais Matt saura-t-il faire face au défi final avant l’arrivée à l’A Neuve ?

Copy link