@

C’était une épée de Damoclès qui planait sur les refuges depuis l’annonce du gouvernement de l’obligation de présentation du pass sanitaire dans les lieux recevant du public à partir du 9 août. Faudrait-il présenter un sésame prouvant vaccination (ou test) pour pouvoir dormir en refuge désormais ? La réponse est non.

Les refuges de montagne ne sont pas concernés par l’extension du pass sanitaire. Contrairement aux cinémas : depuis le 9 août, ceux-ci ont vu la fin de la jauge sous les 49 personnes, qui permettait l’accueil de moins de 50 personnes par salle sans pass sanitaire. Nos confrères de France Bleu Pays de Savoie ont eu confirmation de la Préfecture de Savoie de ce qui, heureusement, se dessinait la semaine dernière : pas besoin de pass pour aller en refuge. Ce que nous a confirmé la FFCAM ce matin.

Soupir de soulagement des clubs, mais aussi des guides de haute montagne, et accompagnateurs, qui n’envisageaient guère devoir renoncer aux refuges pour pouvoir continuer à travailler avec des clients ne disposant pas du sésame. Et gros soupirs de soulagement pour les gardiens de refuges qui se voyaient encore moins transformés en vigiles chargés de contrôler les papiers des impétrants – sans parler des smartphones sans batterie pour afficher l’appli officielle.

Moment de convivialité au refuge Temple-Écrins, au-dessus de la Bérarde, en Oisans. ©Jocelyn Chavy

Les refuges ne sont pas mentionnés dans le décret. Contrairement aux restaurants d’altitude.

La raison de ce choix ? Les refuges ne sont pas mentionnés

Copy link