@

Il vient d’avoir 18 ans. Le 22 mai, Mejdi Schalck a décroché la médaille d’or de la Coupe du monde de bloc IFSC de Salt Lake City, un an jour pour jour après sa médaille d’argent au même endroit et en bloc également. Qui est Mejdi Schalck, ce jeune champion plein de projets et d’espoir ? Rencontre.

Un an jour pour jour après ta médaille d’argent en bloc au même endroit, tu décroches la médaille d’or. Qu’est-ce qui a évolué en un an ?

Mejdi Schalck : Pas mal de choses ont changé. J’ai pris de l’expérience, j’ai progressé sur beaucoup de points : le physique, la mobilité, le cardio, mes points faibles. Je ne suis pas monstrueux en cardio, et en souplesse j’avais des petites lacunes. Par exemple je n’arrivais pas à faire les mouvements du bloc 3 de la finale, les pieds dans les mains.

Comment s’est passée ton année sportive ? 

Je suis en alternance entre le pôle de Voiron et à Chambéry. Je passe 80% du temps au pôle. J’ai arrêté des études actuelles, comme j’ai un an d’avance je ne suis pas super inquiet. A la rentrée, je vais faire une école de commerce, un cursus complètement en distanciel.

Il y avait une bonne ambiance à l’isolement !

Comment t’es-tu senti le jour-j de la finale ? 

Avant la compétition, je me sentais pas mal en forme. Le jour des qualifs et demi, ça n’allait pas plus que ça parce que je n’ai pas super

Copy link