@

Les forces de la nature Toute puissance rassurante ?

Onde de choc et panache volcanique lors de la phase paroxysmique de l’éruption du Tonga du 15 janvier 2022.

En ce début d’année 2022, terrible à bien des égards et qu’une campagne électorale rend – toutes proportions gardées – plus cynique encore, les manifestations des forces de la nature peuvent parfois avoir quelque chose de rassurant. D’autres fois au contraire, elles revêtent un aspect plus inquiétant puisqu’en partie provoquées par nous.

Janvier 2022. Au milieu du Pacifique en milieu de mois, l’éruption plinio-surtseyenne (contact explosif entre le magma et l’eau à l’origine de la formation d’une colonne de cendres) du Hunga Tonga a propulsé un immense nuage de cendres jusque dans la stratosphère (31 km le 16 janvier !).

L’onde qui s’est propagée dans l’atmosphère a été enregistrée presque partout à travers le monde et le panache de cendres s’est développé sur un diamètre de 500 km. Une grande partie de l’île renformant le volcan a été pulvérisée. Les images terrestres et satellites ont de quoi impressionner.

Si elles peuvent frapper d’horreur certains, de mon côté elles tendent à me rassurer. Elles montrent en effet que quoi que l’Homme entreprenne, menace, détruise, des forces bien supérieures peuvent encore le pousser à un peu d’humilité. J’aime ainsi parfois ressentir notre état d’êtres humains vulnérables et insignifiants devant les forces de la nature. Celles-là mêmes qui sont censées nous transmettre les notions du juste et de l’injuste, du bien et du mal.

Cyclogenèse à développement explosif dans l’Atlantique nord le 17

Copy link