@

Le Mont Analogue – 10 -Postface

René Daumal n’a pas pu finir le Mont Analogue. Interrompu au milieu du chapitre cinquième, son roman aurait dû comporter sept chapitres : le chapitre VI aurait été question de « l’autre expédition » (celle de Julie Bonasse), tandis que le chapitre VII aurait achevé le livre… Pour autant, René Daumal écrivit d’autres textes en rapport avec le Mont Analogue, vers 1939. Dans un texte publié en janvier 1940, il introduit ainsi son récit, pour « habiller cette véridique histoire pour la rendre croyable« . En guise de postface, nous publions ci-dessous ce texte qui éclaire la démarche singulière de René Daumal, poète et alpiniste. Un texte qui résume son oeuvre, le Mont Analogue, dont l’une des qualités – et pas des moindres, même si ce fut involontaire – est que chaque lecteur peut en imaginer une fin.

Jaurais préféré vous raconter tout dès maintenant. Comme ce serait trop long, voici le commencement de l’histoire. Peut-être est-il toujours artificieux de parler du commencement et de la fin d’une histoire alors que nous saisissons jamais que des phrases intermédiaires. Mais à l’origine des événements, il y eut une rencontre et toute rencontre est un commencement relatif. Et cette rencontre, spécialement, contient en elle-même toute une histoire.

Ce que j’ai à raconter est tellement extraordinaire que je dois prendre certaines précautions. Pour enseigner l’anatomie, on se sert de schémas conventionnels, -plutôt que de photographies- qui différent de tous points de vue de l’objet à étudier, sauf que certaines relations

Copy link