@

Grandes manoeuvres en Oisans : l’Alpe d’Huez a remporté la délégation de service public des Deux Alpes, trois ans après celle de la Grave. Au pied de la Meije, l’inquiétude grandit devant l’aménagement prévu d’un troisième tronçon sur le glacier de la Girose et ses conséquences potentielles, une liaison avec les Deux Alpes, voire, comme on l’a expliqué, un projet de méga domaine avec l’Alpe d’Huez. L’heure est en tous cas à la réflexion sur l’avenir d’un téléphérique petit poucet pour lequel la SATA prévoit tout de même 11 millions d’euros. Ceci alors qu’elle prévoit un investissement colossal sur le domaine voisin de la Grave, les Deux Alpes.

En 2017, la municipalité de la Grave choisit la SATA comme délégataire de service public. À ce moment-là, les gravarots voient d’un bon oeil le concurrent des Deux Alpes rafler la mise et les mettre à l’abri de la convoitise des Deux Alpes. Les temps ont changé. Nous avons donné la parole au collectif la Grave Autrement. Ni une liste électorale, ni une association, le collectif se veut porteur d’un projet pour la Grave, porteur d’un projet qui imaginent un futur différent que celui qui rapprocherait la Grave des Deux Alpes par la construction d’un troisième tronçon. En l’occurence, celui-ci existe actuellement sous la forme d’un téléski, bientôt remplacé. Comme nous l’avons expliqué dans notre article Mariage arrangé entre l’Alpe d’Huez et les Deux Alpes, la Société d’Aménagement Touristique de l’Alpe d’Huez (SATA) a obtenu de la mairie des

Copy link