Uphill Lancement

Alpiniste de haut-niveau, Steve House est aussi spécialiste de l’entraînement spécifique à la haute montagne, conseils qu’il présente régulièrement sur son site UphillAthlete.com.
Il livre ici 10 astuces pour grimper à vue dans des voies proches de votre niveau max.

Grimper à vue, c’est-à-dire en premier de cordée dans une longueur ou une voie dont vous ne connaissez pas les mouvements ou les protections possibles, est un impératif lorsque vous allez vous retrouver au pied d’une paroi, et en particulier lorsqu’il faudra redescendre par un autre côté. Pour progresser dans des voies de niveau croissant, vous n’aurez donc pas le choix que de progresser dans l’escalade à vue.

 

 

Plan d’entraînement

Commencer par se définir un plan d’entraînement peut-être une première étape. Intelligemment construit, il peut comprendre des séances d’ARC (Aérobie-Respiration-Capillarité), c’est-à-dire des séances d’escalade de 15 à 45 minutes dans des voies sous votre niveau moyen, afin d’améliorer la circulation sanguine dans vos avant-bras. La course à pied peut aussi apporter de l’endurance. Puissance et endurance seront de toutes façons les meilleurs alliées pour progresser à vue.

Travailler un projet

C’est un autre excellent outil pour progresser. Peu importe que votre projet soit en 6a ou 8a, tout le monde bénéficiera de ce type de travail avec mouvements répétés. Une fois les séquences acquises dans un 7a, le 6a d’à-côté, même inconnu, sera une partie de plaisir.

 

Voici mes conseils pour progresser à vue dans des voies proches de votre niveau max.

1

Avant, puis pendant l’escalade, découpez l’itinéraire en sections entre les différents repos. Cela doit vous permettre d’avancer morceau après morceau et de vous concentrer mouvement après mouvement.

Triez mentalement ces sections en parties faciles et difficiles. Vous serez ainsi plus détendus dans les parties faciles, avant de vous employer dans les parties plus difficiles.

2

3

Placez de bonnes protections. Si l’une d’entre elles est incertaine, vous l’aurez toujours en tête et ça vous polluera l’esprit.

Passez du temps sur les sections dures, hé oui ! Prenez le temps de choisir le meilleur repos possible, d’analyser les prises, de chercher celles pour les pieds, de visualiser les séquences d’escalade possibles et les possibilités de protection.

4

5

Planifiez votre rythme à l’avance. Pensez à l’endroit où vous aurez besoin de monter rapidement ou lentement. On a trop souvent tendance à grimper dans le crux pour se sentir en contrôle, mais cela coûte beaucoup d’énergie supplémentaire.

Identifiez les points de désescalade. Redescendre à un bon point de repos n’est jamais un mauvais choix. Chaque fois que vous montez et descendez, les mouvements vous sont ensuite plus familiers.

6

7

Rationnez votre effort tout au long de la montée et économisez de l’énergie pour la fin. Apprenez aussi à respirer. En fonction de la position, il peut être difficile de bien respirer avec le torse, car les muscles sont actifs et tendus. Insistez sur la respiration avec le ventre, en le contractant pour forcer l’inspiration et l’expiration. C’est ce qui produit le plus souvent ce souffle bruyant que l’on entend sur les murs d’escalade. Bruyant mais efficace.

Apprenez à vous calmer avant et après les sections difficiles. C’est la clé. Prenez quelques respirations, n’hésitez pas à compter dix respirations pour retrouver vos esprits. Puis reconcentrez-vous sur les mouvements et commencez à résoudre méthodiquement le problème en face de vous : en identifiant les prises, les repos, les placements de protections. Enfin, visualisez le mouvement que vous allez devoir faire juste après.

8

9

Abordez la voie ou la longueur dans un état d’esprit «d’optimiste-prudent». Ayant confiance en la possibilité de grimper la voie, soyez sûr que les solutions se présenteront. Mais attendez-vous tout de même à un possible combat…

Votre corps sait comment grimper donc ne sur-analysez pas les mouvements. À un moment donné, vous devez avoir confiance en vous et vous rappeler que vous savez grimper, bouger, évoluer sur le rocher, même dans votre niveau max.

10