@

 L’Everest, c’est cher. Et c’est de plus en plus cher. Les agences essaient de viser la clientèle haut de gamme, en facturant de plus en plus cher des services dignes d’un hôtel comme des chambres individuelles, le WIFI, les cappucinos… L’Everest des pionniers est loin. Tarif de base : 35 000 dollars. Jusqu’à huit fois plus en VIP. Suite de notre enquête sur l’Everest business.

L‘Everest n’a pas attendu l’inflation mondiale pour voir ses tarifs grimper. Voici notre enquête complète sur le juteux business de l’Everest. Comme on l’a vu dans la première partie de cette enquête, en dehors des expés commerciales, point de salut. Quelle que soit la manière dont on retourne le problème, aujourd’hui sur l’Everest, vous y allez dans une expé commerciale ou vous n’y allez pas.

Les réserves de bouteilles d’oxygène. ©Climbing the Seven Summits (CTSS)

L’option budget serré : 35 à 50 000 dollars

Bien qu’une enveloppe de 35 000 dollars américains [32 700 euros] ne soit pas un budget serré, c’est l’investissement minimum requis pour grimper l’Everest. Les pourvoyeurs locaux proposent toujours un pack de base comprenant la logistique d’approche et du camp de base et, parfois, les frais convenus pour payer les cordes fixes.

C’est une option populaire pour les petites équipes sur plusieurs 8 000, mais pas si simple pour l’Everest, qui comprend des frais plus élevés (et fixes) correspondant à la fixation et à l’entretien de l’itinéraire, notamment à travers l’Ice fall du Khumbu, l’équipe de fixeurs pour

Copy link