@

Le deal est simple : aller à la rencontre de ce que la nature a de plus beau à proposer en Corse du Sud. Une sinécure ? Dompter les vagues du golfe de Valinco, parcourir les sentiers de montagne ou du littoral ajaccien, pagayer dans l’extrême sud, rouler dans le maquis, plonger dans une vasque ou grimper sur les aiguilles de Bavella : très abordables ou techniques, voici les pistes qu’on a exploré pour vous cet été.

La Corse n’est pas un paradis. C’est un concentré de paradis : entre mer et montagne, dit-on, c’est-à-dire entre deux extrêmes. Ne pas forcément associer mer, plage et farniente, et y opposer montagne, dénivelé, effort. La Corse du Sud aime à brouiller les pistes de ce côté-là. Quand le soleil au zénith chauffe à blanc les dalles du canyon de Purcaraccia, au cœur des aiguilles de Bavella, on ne peut pas dire que plonger vêtu d’un Neoprène dans une belle vasque soit un gros sacrifice. Que l’on soit en VTT ou en chaussures de trail, le maquis corse laisse souvent des traces à ceux et celles qui en arpentent les sentes étroites : au bout se niche souvent la récompense, celle d’une crique, perdue entre deux rochers, une bande de sable avec aucune trace humaine aux alentours… un privilège finalement assez rare en France.

Que peut-on dire qui n’ait pas été déjà écrit sur les beautés du sud de l’île ? Peut-être cette idée que, avec un van ou tout simplement à

Copy link