fbpx
@

Fin août, la cordée Benjamin Ribeyre, Erin Smart et Cyril Dupeyré ont achevé leur projet en face sud de la Meije, l’ouverture d’une nouvelle voie majeure à l’aplomb du Doigt de Dieu. Benjamin Ribeyre nous a raconté sa passion durable pour la Reine Meije et cette aventure en face sud. Voici le topo de cette nouvelle voie dure qui finit au pied du Doigt de Dieu, à 3974 mètres. D’où le nom de baptême de la voie : Athée pieds

C‘est une des grandes faces des Écrins : huit cent mètres de la base au sommet, bordée à gauche par l’arête du Promontoire, élégante et ardue voie normale de la Meije. Directe et plus exigeante, la fameuse voie ouverte par Pierre Allain en 1934 puis 1935 fut la première voie au coeur de cette immense face sud de la Meije. En l’occurence, Pierre Allain et Raymond Leininger (avec Jean Vernet en 1934) durent s’y reprendre à deux fois pour ouvrir cette voie désormais grande classique de l’Oisans.

Mais les ouvertures dans cette face restent rares. En l’occurence, la dernière en date datait de 2015 : les 5 et 6 août 2015, Arnaud Guillaume et Antoine Avenas ouvraient une nouvelle voie d’ampleur dans la face sud des arêtes de la Meije (3983 m), à l’aplomb de la 4ème Dent ; Les ouvreurs se cachent sur une vire (ED-/ED, 6c max. et 6b+ obligatoire).

Août 2020, puis août 2021 : la cordée Cyril Dupeyré, Benjamin Ribeyre, Erin Smart ouvrent à leur tour cette fois à l’aplomb du Doigt de Dieu, Athée Pieds (ED+, 7c max, 6c obl.) sort juste à droite de celui-ci. L’histoire de la Meije n’est pas finie, elle se poursuit tant que des alpinistes et grimpeurs ont l’imagination et le talent pour y tracer leur propre ligne.

Lire le récit de Benjamin Ribeyre, une sacrée ouverture en face sud de la Meije 

Le topo ©Benjamin Ribeyre

L17, première longueur de 2021. L’angoisse continue de monter. Est-ce que ce sera beau et faisable ? ©Benjamin Ribeyre

Il n’y a pas que la grimpe, il y a les portages (épuisants) aussi. ©Benjamin Ribeyre

Copy link