@

Charles Dubouloz vient de réaliser un boucle d’ampleur dans les Écrins.  Il y a passé treize jours d’affilée, avalant les sommets et les faces les plus emblématiques du massif. Une boucle XXL commencée par quatre jours en solitaire. Charles Dubouloz nous raconte.

Jeudi 30 juin, une heure du matin. Charles Dubouloz part de la Grave pour entamer son tour du massif des Écrins, une boucle XXL du massif par ses sommets. Au programme : vitesse, légèreté et improvisation. Pour ce faire, un sac de 10 kg, des amis-guides qui le rejoignent dans ses 13 jours d’aventure, peu de matériel et de nombreuses voies à gravir. Les sommets du Râteau (3 809 m), de la Meije (3 983 m), du Pavé (3 823 m) sont validés le premier jour, en solo intégral. S’en suit notamment l’arête nord ouest de la Grande Ruine (3 765 m), alors saupoudrée de la neige fraîchement tombée de la veille, et le pilier sud de la Barre des Écrins (4102m) qui signe la fin de quatre journées en solitaire.

Un ami guide, Joseph Hallepee, le rejoint au refuge de Temple Écrins pour la suite du périple, qui les mène de la face nord d’Ailefroide (3 954 m), la voie Giraud aux Bans (3  669 m), la voie de la Mafia en face sud des Rouies (3 589 m) et la Directe de gauche en face nord de l’Olan (3 564m). Enfin, il gravit avec Antoine Bouqueret l’Aiguille Dibona (3 130

Copy link